La SOPFEU dérangée par un drone

Les pompiers ont rapidement maîtrisé un incendie dans... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Les pompiers ont rapidement maîtrisé un incendie dans le secteur du centre de vélo de montagne le Panoramique, à Chicoutimi.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un drone est venu ralentir les opérations des deux avions-citernes de la SOPFEU appelés à éteindre un feu de forêt, lundi après-midi, près du Camping Jonquière, à Lac-Kénogami.

Les deux aéronefs postés à la base de Roberval ont procédé à trois largages chacun, avant d'apercevoir un drone survoler les lieux, ce qui a forcé la suspension des opérations. 

« Au moment où un drone est repéré, on n'a aucun appareil qui vole afin éviter tout risque de collision, a expliqué l'agente à l'information et à la prévention à la SOPFEU, Émilie Bégin. Ce sont des appareils qu'on voit de plus en plus sur le marché et on essaie d'éviter de tels incidents. C'est le deuxième événement de la sorte qu'on vit cette année. »

Mme Bégin a rappelé qu'en vertu d'une réglementation de Transports Canada, l'utilisation d'un drone sur le lieu d'un incendie est strictement interdite. 

« Lorsque ça arrive, on répète le message parce que c'est certain que ça nuit grandement aux opérations, a-t-elle affirmé. Dans le cas qui nous intéresse, on n'était pas en mesure de s'assurer que le drone s'était posé donc on n'a pris aucune chance. »

En plus des deux avions-citernes, quatre pompiers forestiers de la SOPFEU ont été appelés. Le brasier, d'une superficie de 40 mètres par 80, était de faible intensité et la propagation était minime. La cause était toujours inconnue au moment d'écrire ces lignes. La SOPFEU a été appelée sur place à 15 h 47 et les avions-citernes quittaient un peu moins de deux heures plus tard. Une dizaine de pompiers du service incendie de Saguenay ont également été dépêchés sur place.

« C'était un peu plus inquiétant en raison des vents qui soufflaient, mais la situation été rapidement maîtrisée », a indiqué le chef aux opérations de la caserne de Jonquière, Pierre Chouinard.

Panoramique

Un autre incendie a pris naissance vers 16 h lundi après-midi, cette fois près du centre de vélo de montagne Le Panoramique, mobilisant 10 pompiers. Le travail d'extinction était terminé à 19 h, le temps de laisser le temps aux sapeurs d'éliminer toute forme de propagation.

« Un incendie de forêt est toujours un peu plus long puisqu'il faut faire du travail en profondeur, a expliqué Nicolas Guay, chef aux opérations à la caserne de Chicoutimi. Le feu aurait pu se propager dans les racines et au sol. De plus, le risque de propagation est plus grand en raison du temps sec des derniers jours. »

La superficie de l'incendie a été évaluée à 30 mètres par 15. Les opérations se sont déroulées rondement. 

La cause n'était toujours pas connue en milieu de soirée, lundi.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer