Les Pokémon légendaires arrivent par surprise

Les chasseurs se sont relayés toute la journée... (Photo Le Quotidien, Pauline Mourrat)

Agrandir

Les chasseurs se sont relayés toute la journée pour capturer des Pokémon, comme ici sous la croix de Saint-Anne, à Chicoutimi-Nord.

Photo Le Quotidien, Pauline Mourrat

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pauline Mourrat
Le Quotidien

La folie Pokémon Go qui s'était emparée du monde entier l'été dernier est de retour. En effet, les Pokémons Légendaires sont arrivés dans le jeu mobile depuis dimanche matin, sans que personne ne soit au courant.

« On le savait même pas, on l'a appris sur notre groupe Facebook par hasard quand une des membres a ouvert son jeu », explique une adepte du jeu, rencontrée par Le Quotidien dimanche matin pendant une chasse. Toute la journée, les nombreux chasseurs se sont retrouvés partout dans la ville : croix de Sainte-Anne, Place du Citoyen, au Vieux-Port de Chicoutimi, à Jonquière et aussi au Lac-Saint-Jean, notamment à Roberval et Dolbeau-Mistassini.

En fin de semaine, de nombreux adeptes étaient réunis à Chicago pour le Pokémon GO Fest, dans le but de débloquer les premiers légendaires. Lugia a été le premier légendaire a être dévoilé. Il a été rejoint peu de temps après par le Pokémon de glace Artikodin. Les Pokémon légendaires sont parmi les Pokémon les plus compliqués à capturer dans le jeu. 

En groupe

Les chasseurs se rejoignent par groupe de 20 afin d'augmenter leurs chances d'avoir une nouvelle créature sur leur tableau de chasse. 

Comme les chances d'attraper un des deux Pokémon légendaires étaient augmentées pendant seulement 48 heures, les gens se déplacent donc en groupe partout au Saguenay-Lac-Saint-Jean pour être capables d'attraper le plus de Pokémon possibles. « Il ne faut pas trop attendre pour les attraper », poursuit-elle.

Selon un autre joueur de la région, le phénomène Pokémon GO n'est pas entièrement terminé même si la folie s'est essoufflée au fil des jours. L'application connaît des pics de popularité lors d'évènements comme celui-ci. Le Saguenay-Lac-Saint-Jean est moins rempli de Pokémon que les grands centres comme Montréal et Québec, mais chacun y trouve son compte.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer