De l'aide pour la maison des jeunes d'Hébertville-Station

Le préfet de la MRC Lac-Saint-Jean-Est, André Paradis,... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Le préfet de la MRC Lac-Saint-Jean-Est, André Paradis, la ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, le maire d'Hébertville-Station, Réal Côté, et le député libéral de Chicoutimi-Le Fjord, Denis Lemieux, étaient présents à l'annonce de la subvention de plus de 200 000 $ pour le centre communautaire.

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Hébertville-Station profitera de 219 209 $ du gouvernement canadien pour rénover le sous-sol du centre communautaire de la rue Deschênes, qui abrite la maison des jeunes.

Les fonds proviennent du Programme d'infrastructure communautaire de Canada 150. La ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, au nom du ministre de Développement économique, Navdeep Bains, a propagé mercredi après-midi cette « bonne nouvelle » pour le maire Réal Côté.

« Après avoir investi pour rénover la partie du centre qui accueille les personnes âgées, c'est au tour des jeunes. C'est plaisant de voir que le gouvernement nous appuie pour connaître l'aboutissement de ce projet auquel on pense depuis déjà un moment », a déclaré en conférence de presse l'élu jeannois.

La première phase de travaux avait coûté environ 800 000 $. La deuxième, évaluée à près de 450 000 $, comprend entre autres l'installation de l'ascenseur, la réfection des toilettes, le changement de la plomberie et de la ventilation et le renforcement des structures. La municipalité a prévu un règlement d'emprunt pour la différence.

« C'est un bâtiment d'une soixantaine d'années qu'il faut bien entretenir », a jouté Réal Côté. Les travaux doivent s'échelonner sur 10 semaines.

« Notre gouvernement croit en l'importance d'appuyer nos collectivités afin de favoriser une croissance durable et s'est engagé à contribuer à la prospérité de la classe moyenne. En améliorant les infrastructures communautaires, comme le centre d'Hébertville-Station, nous continuons à favoriser la vitalité de nos communautés et à assurer une qualité de vie élevée pour les résidants de tous âges », a souligné la ministre Joly.

Projets

Hébertville-Station a justement vu sa clientèle scolaire passer de 80 à quelque 125 élèves depuis les dernières années. Pour continuer sur son « erre d'aller », la municipalité veut développer de nouveaux terrains résidentiels, mais doit d'abord obtenir l'autorisation de la Commission de protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ). Le maire s'attend à recevoir une réponse bientôt. La municipalité entend également agrandir sa conduite d'eau potable pour répondre aux besoins plus importants des agriculteurs.

Route désuète

Le maire d'Hébertville-Station, Réal Côté, planifie des besoins de trois millions $ pour la réfection de la route locale qui lie sa municipalité à Hébertville. « Elle est vraiment désuète », déplore-t-il. Les fonds viendraient de l'enveloppe gouvernementale du transfert de la taxe sur l'essence. « On a monté le dossier les deux municipalités ensemble. Nous refaisons nos parties pour environ 1,5 M $ chacune. Les études sont déjà faites », explique Réal Côté.

Une annonce pourrait être faite à l'automne, ce qui placerait le début des travaux au printemps prochain. Environ 6,5 kilomètres de route sont concernés.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer