• Le Quotidien > 
  • Actualités 
  • > Cimetière de Saguenay à Saint-Honoré: une pancarte suscite des interrogations 

Cimetière de Saguenay à Saint-Honoré: une pancarte suscite des interrogations

Un ou des citoyens ont installé cette pancarte... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

Un ou des citoyens ont installé cette pancarte « Saguenay ville blanche » par-dessus l'enseigne du Cimetière Saguenay à Saint-Honoré.

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une pancarte indiquant « Saguenay ville blanche » a été placée par-dessus l'enseigne du Cimetière Saguenay à Saint-Honoré, l'un des cimetières ciblés pour accueillir éventuellement les corps des musulmans de la région.

Un citoyen, qui passait par le secteur, tôt jeudi matin, a remarqué cet ajout sur le panneau officiel du cimetière et a alerté les autorités.

Plusieurs personnes s'interrogent sur cette action, qui survient quelques jours à peine après la tenue du référendum de la localité de Saint-Apollinaire, près de Québec, où la population a rejeté le projet d'implantation d'un cimetière musulman sur leur territoire.

Si la pancarte a été placée précisément à cet endroit, c'est que le cimetière Saguenay de Saint-Honoré est l'un des endroits où la population musulmane du Saguenay-Lac-Saint-Jean pourrait être enterrée.

L'évêché de Chicoutimi a déjà donné son accord pour que les citoyens de religion musulmane puissent être enterrés dans certains cimetières de la région, dont celui de la Corporation à Saint-Honoré.

Pour l'instant, personne ne sait qui a pu installer ce panneau et quel en était l'objectif.

À la Corporation, le directeur général Alain Girard a mentionné ne pas être au courant de cette histoire.

« Je ne suis pas au courant. Je n'ai pas entendu parler de ça. Il est certain que ce n'est pas notre organisation qui a installé cette pancarte », a indiqué M. Girard.

« En revanche, il faut savoir que les gens de la communauté musulmane ont déjà acheté des terrains à notre cimetière de Saint-Honoré. C'est autorisé. Ils vont pouvoir enterrer leur monde à cet endroit. Ils vont avoir un emplacement pour eux, mais à l'intérieur d'un cimetière catholique », mentionne Alain Girard.

Il faut savoir que certains cimetières régionaux ont réservé des portions de terrain pour des soeurs religieuses. Elles sont enterrées dans un cimetière conventionnel, mais ont un secteur qui leur est réservé.

À la Sûreté du Québec (SQ), Jean Tremblay, le porte-parole pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean, entend analyser la situation de près, afin de savoir s'il y a aussi eu des propos haineux dans ce message.

Ce n'est pas la première fois que ces pancartes font leur apparition dans la région. En 2014, le même message avait été vu à l'entrée de Saguenay et avait suscité de nombreuses réactions.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer