Atteint d'un cancer au cerveau: Serge Tremblay a réalisé son rêve

Il ne manquait que le tapis rouge pour... (Photo Le Quotidien, Yohann Gasse)

Agrandir

Il ne manquait que le tapis rouge pour accueillir le conducteur de train d'un jour Serge Tremblay et sa famille à la gare du Roberval Saguenay de Rio Tinto à La Baie.

Photo Le Quotidien, Yohann Gasse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il ne manquait que le tapis rouge pour accueillir le conducteur de train d'un jour Serge Tremblay et sa famille à la gare du Roberval Saguenay de Rio Tinto à La Baie. Celui qui lutte avec beaucoup de courage contre un cancer a été accueilli par le chef de service Christian Godbout et son équipe qui avaient minutieusement préparé ce grand jour.

Ceux et celles qui connaissent bien les mesures de sécurité qui entourent les opérations industrielles de l'entreprise comprennent qu'il n'est pas simple d'accueillir, dans une locomotive, un passager hors norme accompagné d'une ambulancière prête à intervenir en cas de problème. Malgré la tâche, le véritable conducteur du train, qui s'appelle comme par hasard Serge Tremblay et son chef de train Simon Villeneuve, semblaient savourer tout autant ces moments magiques pour l'invité et les membres de sa famille.

« Le trajet entre La Baie et l'usine Laterrière est celui qui offre le plus beau paysage. C'est aussi celui où le train doit monter la plus importante pente à 4 % de dénivelé. Ce qui est beaucoup pour un train. M. Tremblay (l'invité) va vraiment sentir toute la force des locomotives qu'il faut déployer pour gravir la pente », a expliqué le chef de service, juste avant le départ à 7 h mardi matin.

À lire mercredi dans Le Quotidien.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer