Production de champignons à la zec Mars-Moulin

La zec Mars-Moulin cultive depuis l'année passée des... (Photo courtoisie)

Agrandir

La zec Mars-Moulin cultive depuis l'année passée des champignons forestiers, notamment sur des bûches de bouleau et de tremble, dans le cadre d'un projet mené par Agrinova.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La zec Mars-Moulin s'est lancée dans la production de champignons forestiers dans le cadre d'un projet mené par Agrinova.

L'initiative s'inscrit dans le cadre du Projet jardins agroforestiers 02. « L'idée vise à répondre à un problème d'approvisionnement des produits non ligneux, que ce soit pour les champignons, les arbustes fruitiers ou les plantes médicinales. [...] Ça permet aux entreprises de diversifier leurs revenus, à partir de lots de terres privées », explique François Tremblay, biologiste et chargé de projet en recherche et en innovation pour Agrinova. Au total, une vingtaine de sites d'essai, suivant cinq modèles agroforestiers, ont été déployés dans la région.

La culture par substrat est l'une des méthodes... (Photo courtoisie) - image 2.0

Agrandir

La culture par substrat est l'une des méthodes de cultures employées.

Photo courtoisie

À la zec Mars-Moulin, une première expérience a été menée l'an dernier pour cultiver des champignons forestiers dans leur milieu naturel. Deux méthodes de culture ont été utilisées : sur substrat (une substance qui constitue la base de culture du champignon), directement dans le sol, ou par inoculation dans des bûches de bouleau et de tremble. Le projet d'environ 10 000 $ a été lancé à la zec grâce au soutien financier de Saguenay et de la MRC du Fjord-du-Saguenay.

L'an dernier, près de 16 livres de champignons forestiers ont été ainsi récoltées. « Le projet permet de faire connaître le champignon et il y a un intérêt pour ce produit frais, explique Maxime Dufour, directeur général de la zecMars-Moulin. Nous avons eu des acheteurs de Montréal. » Les champignons sont vendus à des distributeurs indépendants.

Cette année, l'espace de culture a été augmenté et la zec a bon espoir de voir sa production augmenter de façon importante. D'autres champignons, tels que le pleurote et la strophaire, seront aussi mis en culture.

De l'if du Canada, une plante recherchée par l'industrie pharmaceutique a aussi été implantée dans le cadre du projet.

Agrinova, organisme de recherche et d'innovation, est responsable de l'implantation et de la gestion des sites de Projet jardins agroforestiers 02. Le projet de recherche est soutenu par le créneau Agroboréal et Forêt modèle du Lac-Saint-Jean.

Le nouvel aménagement de 17 emplacements de camping... (Photo courtoisie) - image 3.0

Agrandir

Le nouvel aménagement de 17 emplacements de camping le long de la rivière du Moulin, dans le secteur de La Baie, a été terminé il y a quelques semaines à la zec Mars-Moulin.

Photo courtoisie

Un deuxième camping aménagé

La zec Mars-Moulin a ouvert récemment un deuxième camping aménagé de 17 emplacements. Des places sont toujours disponibles.

Le camping se trouve en bordure de la rivière du Moulin, au kilomètre 22 du chemin principal de la zec, dans le secteur de La Baie. «Il y a une superbe plage, des fosses à pêche et le camping est aménagé avec fosses septiques, des foyers extérieurs et des tables à pique-nique, souligne le directeur général de la zec, Maxime Dufour. Ce qui distingue notre camping est que nous avons gardé la zone la plus boisée possible.»

Les emplacements de camping, réalisés avec le soutien financier de la MRC du Fjord-du-Saguenay, ont été terminés vers la fin du mois de juin.

Il s'agit du deuxième camping aménagé à la zec Mars-Moulin en quelques années. Un premier camping au lac des Côté de 17 emplacements a été terminé en 2016.

Ces deux projets visent à respecter les exigences du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs. «Les zecs doivent maintenant mieux structurer la pratique du camping sur le territoire», ajoute-t-il. Ces mesures font suite au plan d'action régional sur le camping dans les zecs adopté par le ministère. Les propriétaires de roulottes ne peuvent maintenant plus s'établir de façon permanente sur les zecs aux endroits où ils le souhaitent.

La zec Mars-Moulin compte cependant offrir des espaces dédiés au camping rustique à court séjour pour répondre à la demande. «La restructuration demande beaucoup de travail et nous y allons progressivement, car les gens avaient leurs habitudes à certains endroits. Par exemple, pour les roulottes installées sur les territoires de chasse, il y aura des autorisations pour de petits campings rustiques, mais les roulottes doivent sortir à la fin de l'année», explique-t-il.

En raison du travail demandé par la restructuration des pratiques de camping, la réalisation du projet de tour d'observation et d'interprétation de la grive de Bicknell, près du parc d'éoliennes d'EDF Énergies nouvelles, a été retardée, mais demeure toujours dans les plans.

Pêche sur la rivière du Moulin

La zec Mars-Moulin souhaite faire la promotion de la pêche à l'omble de fontaine sur la rivière du Moulin. Des sentiers seront aménagés cette année pour faciliter l'accès à certaines fosses. «Nous souhaitons attirer une nouvelle clientèle, avec des familles qui veulent passer une journée sur place, par exemple», ajoute-t-il. 

Pour faire connaître les activités, les services et les projets de la zec, une journée champêtre est prévue le samedi 26 août au relais la Boulonnière. L'activité est ouverte aux membres de la zec, aux utilisateurs et aux partenaires.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer