La MRC en désaccord avec l'annexion

Les élus demandent au ministère des Affaires municipales... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Les élus demandent au ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire de refuser d'approuver le règlement de Desbiens

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Les élus de la MRC du Domaine-du-Roy sont totalement en désaccord avec la demande d'annexion d'une partie de Chambord par Desbiens.

Ils ont adopté une résolution en ce sens mardi soir lors de la séance publique du conseil. Ils demandent au ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire de refuser d'approuver le règlement de Desbiens, car il ne servirait qu'à enrichir la localité, ce qui serait contraire à la politique du ministère. « Le Guide sur les annexions stipule très explicitement qu'une demande d'annexion ne doit pas être un moyen pour une municipalité d'augmenter ses revenus de taxation », mentionne-t-on dans la résolution.

De plus, les élus ne comprennent pas pourquoi Desbiens a refusé l'offre bonifiée de Chambord pour la mise en place d'un fonds de développement. Ils n'acceptent pas non plus que la MRC soit amputée d'une partie de son territoire. 

La majorité des élus ont voté pour cette position à part le maire de Roberval, Guy Larouche, qui était contre.

Solution de Chambord 

Les élus de Chambord ont maintenant une solution à proposer aux citoyens qui veulent s'annexer à Desbiens. Elle propose de les desservir en aqueduc et en égout.

Un mandat a été octroyé à une firme pour évaluer les possibilités d'offrir ces services. Et si oui, à quel coût. « Nous avons la possibilité de mettre en place un réseau collectif en utilisant les puits qui se trouvent sur le terrain de l'ancienne usine d'Agropur. Nous pensons qu'il est pensable d'offrir un service de qualité aux citoyens avec la mise en place d'une usine de traitement », a expliqué le maire de Chambord Gérard Savard.

C'est au mois d'août que le conseil saura s'il est possible de desservir la centaine de résidences qui sont principalement situées dans le secteur du Domaine du Marais.

Une lettre leur sera expédiée prochainement pour leur expliquer concrètement les démarches réalisées par la municipalité. Une rencontre suivra à la fin du mois d'août.

Sauvetage nautique sur le lac Saint-Jean

La MRC Domaine-du-Roy a finalement trouvé une solution pour assurer le sauvetage nautique sur le lac Saint-Jean.

Depuis plusieurs mois, le protocole d'intervention de sauvetage nautique ne pouvait être adopté par les trois MRC parce que les élus de Domaine-du-Roy ne voulaient pas faire l'acquisition d'une embarcation pour offrir le service. Ils ont tenté de trouver un terrain d'entente avec la Sûreté du Québec qui dispose d'une grosse embarcation au quai de Roberval.

Finalement, ce sera les pompiers de Mashteuiatsh qui assureront le service avec l'aide d'un Zodiac. Une entente est survenue entre les services d'incendie de Roberval et Saint-Félicien pour réaliser du partage d'expertise. À titre d'exemple, les pompiers de Saint-Félicien réaliseront les sauvetages hors routes sur le territoire de Mashteuiatsh.

L'embarcation du service incendie de Mashteuiatsh répondrait aux exigences du sauvetage sur le Piekuagami même quand il est déchaîné. Les huit pompiers sont formés pour ce type d'intervention.

C'est la MRC qui va payer les employés quand ils seront appelés à intervenir. Il y a environ cinq incidents par année qui requièrent ce service de sauvetage.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer