Blackburn prendra le salaire de maire

Jean-Pierre Blackburn prendra le salaire de maire de... (archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Jean-Pierre Blackburn prendra le salaire de maire de Saguenay s'il est élu le 5 novembre 2017.

archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Si, au matin du 6 novembre 2017, Jean-Pierre Blackburn est choisi par les citoyens de Saguenay pour les représenter, il entend toucher le salaire qui s'y rattache, tout en conservant sa pension d'ancien député et ministre fédéral.

Le candidat à la mairie a confirmé l'information au Quotidien, mardi, à la suite d'une demande effectuée par le journal.

« En réponse à votre question, si je suis élu maire, oui, je vais prendre mon salaire ! En même temps, j'avoue que je ne peux pas être gagnant en parlant de cette question, car il y aura toujours des personnes qui critiqueront le fait que je reçoive une pension et qu'en plus, je puisse bénéficier d'un salaire, en devenant maire de la huitième ville en importance au Québec », a mentionné M. Blackburn.

Actuellement, le chef du Parti des citoyens de Saguenay, Équipe Jean-Pierre Blackburn, touche la pension fédérale qu'il a accumulée pendant 14 années à titre de député et de ministre au sein du gouvernement canadien.

Selon les informations obtenues, M. Blackburn toucherait environ 100 000 $ comme retraité de la Chambre des communes. Il reçoit aussi une somme de la Régie des rentes du Québec.

Le candidat de 69 ans pourrait ajouter à son relevé T-4 un salaire oscillant autour de 135 000 $ (plus une allocation) pour la fonction de maire de Saguenay. 

« Dans mon esprit, il m'apparaît normal qu'une personne effectuant un travail soit rémunérée pour le travail effectué. C'est une règle de base du fonctionnement de notre société prévue par les lois du Québec et du Canada », indique-t-il.

Un droit

« Il n'y a personne qui postule un emploi, retraité ou non, qui se voit demander s'il a déjà des épargnes accumulées ou s'il bénéficie d'une rente de retraite, avant que l'on établisse s'il pourra bénéficier ou non d'un salaire. Cela va de soi..., qu'il soit rémunéré », a précisé le candidat Blackburn.

Ce dernier a conclu l'échange en disant que les contribuables ne seront pas perdants s'il est élu à la mairie, car il a toujours été reconnu comme une personne vaillante.

« Je vais faire le travail et je consacrerai le nombre d'heures nécessaires à la fonction de maire si je suis élu. Et si c'est le cas, il y aura une rémunération qui viendra avec », dit-il.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer