Bonification du PADAT: accueil positif dans la région

Éric Larouche... (Archives Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Éric Larouche

Archives Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le président du conseil de l'Alliance de l'industrie touristique du Québec, Éric Larouche, qui est également un entrepreneur touristique de la région, accueille positivement l'annonce de la bonification du Programme d'appui au développement des attraits touristiques (PADAT).

Ce programme a été mis sur pieds pour appuyer financièrement les projets touristiques, particulièrement dans les régions. D'après M. Larouche, il s'adresse à toute l'industrie du tourisme, mais également à n'importe quel entrepreneur qui aurait une bonne idée pour le développement de l'industrie.

« C'est une excellente nouvelle, surtout pour les régions. On sait que l'industrie touristique n'est pas facile à financer nécessairement, et un programme comme celui-là vient créer un effet de levier pour générer des investissements. Selon les statistiques qu'on a, on pourrait possiblement créer 8000 emplois avec ce programme », ajoute le président de l'Alliance.

Le PADAT, plus précisément, est constitué de 126 millions de dollars répartis sur cinq ans pour toute la province. De ce montant, 26 millions seront donnés en subventions, et le 100 millions restant sera utilisé comme prêts ou comme garantie de prêts.

« Les régions en ont vraiment besoin. Ce qu'il faut savoir, c'est que l'industrie du tourisme vient chercher des revenus qui comblent un peu les revenus amenés par les autres industries. Les projets touristiques peuvent vraiment profiter de ce programme. Et c'est particulièrement intéressant présentement, considérant la valeur du dollar. Même si pour nous c'est parfois désagréable, ça peut être un incitatif pour les touristes américains, par exemple », explique Éric Larouche.

Selon lui, le message le plus important à retenir, c'est que l'industrie du tourisme est ouverte à de nouveaux projets.

« Il faut des idées. N'importe quelles bonnes idées. La région du Saguenay-Lac-Saint-Jean peut ressentir les effets du programme si on a des projets innovants, qui visent les niveaux nationaux et internationaux. Mais c'est certain que c'est une bonne nouvelle », conclut-il.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer