50 000$ au Service de travail de rue

Le Service de travail de rue de Chicoutimi... (Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Le Service de travail de rue de Chicoutimi est un organisme à but non lucratif qui intervient auprès des jeunes de Saguenay, en faisant notamment de la prévention sur le terrain.

Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pascal Girard
Le Quotidien

Québec a annoncé lundi une subvention de 50 000 $ au Service de travail de rue de Chicoutimi pour son projet visant le développement et la mise en commun de l'expertise régionale en ce qui a trait à l'exploitation sexuelle.

« Ce soutien financier permettra à l'organisme de renforcer sa capacité d'action auprès des jeunes et des clientèles marginalisées des secteurs éloignés. Nul doute que les efforts concertés et la mise en commun de l'expertise acquise par chacun des organismes partenaires permettront de mettre en place des approches adaptées au milieu et de mieux planifier les interventions à venir. De plus, les connaissances développées sur la question profiteront éventuellement aux intervenants du Québec tout entier », a déclaré par voie de communiqué le premier ministre du Québec, Philippe Couillard.

Le projet consiste à regrouper cinq autres organismes partenaires du Saguenay-Lac-Saint-Jean qui interviennent déjà auprès des jeunes en situation de vulnérabilité. Une instance de concertation sera également créée afin d'élaborer un plan d'action régional de prévention et d'intervention chez les jeunes de 12 à 25 ans, poursuit le communiqué. Il consiste notamment à assurer une plus grande présence des travailleurs de rue dans les milieux de vie ciblés. Le regroupement d'organismes permettra aussi d'offrir aux jeunes des activités de prévention ainsi que des services d'intervention personnalisés axés sur des problématiques telles que l'hypersexualisation, la surconsommation de psychotropes, les troubles de santé mentale, l'itinérance, ainsi que les comportements sexuels à risque.

« Depuis quelques années, le ministère de la Sécurité publique appuie l'équipe de Service de travail de rue de Chicoutimi dans sa lutte contre l'exploitation sexuelle. Ses intervenants sont des partenaires privilégiés, car ils agissent directement auprès des jeunes de Saguenay et de ses environs », a poursuivi dans le même document, Martin Coiteux, ministre de la Sécurité publique.

« Les jeunes en difficulté bénéficient des services des travailleurs de rue de cet organisme depuis près de 25 ans. Créer des liens, gagner la confiance, accompagner, guider, sensibiliser, faire de la prévention : voilà autant de facettes de leur travail quotidien. Leurs actions contribuent à améliorer la qualité de vie de toute une communauté. C'est pourquoi je suis heureux que le gouvernement du Québec soutienne ces intervenants et les incite à poursuivre leur engagement dans la région », a conclu Serge Simard, député de Dubuc.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer