Du pain sur la planche pour la nouvelle rectrice

Nicole Bouchard, rectrice de l'UQAC.... (Photo courtoisie)

Agrandir

Nicole Bouchard, rectrice de l'UQAC.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La nouvelle rectrice de l'Université du Québec à Chicotuimi (UQAC), Nicole Bouchard, entend procéder rapidement à la nomination d'un vice-recteur aux ressources et finances en remplacement de Dominic Bouchard qui a démissionné avant la fin de son mandat.

Le départ de Dominic Bouchard, qui avait été embauché par l'équipe du recteur démissionnaire Martin Gauthier, permet à la nouvelle rectrice de former une toute nouvelle équipe à la haute direction. Elle veillera aussi au remplacement de M. Mustapha Fahmi, vice-recteur à l'enseignement et la recherche, qui retournera à l'enseignement au terme de son mandat.

« La rectrice entend procéder rapidement à la nomination d'une personne au poste de vice-recteur aux ressources. Elle souhaite ainsi compter sur une équipe complète pour bâtir sa vision de l'établissement et elle souhaite le faire le plus tôt possible », a indiqué au Quotidien la porte-parole de l'UQAC, Marie-Karlynn Laflamme.

Le Quotidien a tenté hier d'obtenir des informations auprès de certaines sources quant aux candidatures à ce poste. Tout indique que la nouvelle rectrice est en mesure de mener la démarche avec beaucoup de discrétion, puisqu'aucune information n'a filtré pour le moment.

Même chose pour le remplacement de M. Fahmi au vice-rectorat à l'enseignement et la recherche, un poste stratégique qui constitue l'interface entre la haute direction et les enseignants et chercheurs de l'établissement. Le poste de secrétaire général est toujours occupé par Me Martin Côté. Il s'agit du dernier lien avec l'administration précédente. Tout indique que la rectrice Nicole Bouchard souhaite conserver ce dernier au sein de la haute direction si l'on se fie aux déclarations de la porte-parole de l'UQAC.

« Le mandat de M. Côté sera en renouvellement en décembre 2018. Sa présence est précieuse pour assurer une continuité au sein d'une équipe de direction dont la majorité des acteurs changeront. »

Marie-Karlynn Laflamme a ajouté que la nouvelle rectrice se donnait la période estivale pour consulter les différents groupes au sein de la communauté universitaire. Elle devrait normalement faire connaître sa vision de l'institution lors d'activités de communications avec les médias au moment de la prochaine rentrée scolaire. La nouvelle rectrice a donc décliné la demande d'entrevue du Quotidien.

La rectrice a du pain sur la planche puisque les processus de sélection pour le poste de recteur ont illustré le fossé qui séparait les directions des syndicats et la haute direction de l'université. Tous les candidats issus de l'équipe de Martin Gauthier ont été rejetés par la communauté de façon assez évidente.

Dans le cas de Nicole Bouchard, les syndicats n'ont d'autre choix que de donner la chance au coureur puisque cette dernière se classe dans la lignée habituelle pour le poste de recteur. Elle est enseignante et chercheuse et possède un doctorat. Il s'agit de deux lacunes qui ont sérieusement hypothéqué la carrière de Martin Gauthier en plus des compressions budgétaires qu'il a dû gérer en raison des mesures d'austérité imposées par Québec.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer