Lac Kénogami: nouveau service de proximité en santé

Le président sortant du conseil d'administration de la... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Le président sortant du conseil d'administration de la Coopérative de solidarité Lac Kéno, Louis Pilote est très satisfait du partenariat avec l'UQAC.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pauline Mourrat
Le Quotidien

L'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) s'associe à la Coopérative de solidarité Lac Kéno en vue de développer l'offre de services de proximité dans le domaine de la santé, dans le secteur.

À la demande de la Coopérative, une équipe de chercheurs de l'UQAC se penche sur l'expansion des services de proximité depuis bientôt un an. «On veut que Lac Kénogami devienne un laboratoire dans lequel on puisse faire des recherches, et observer les phénomènes sociaux», fait valoir le président sortant du conseil d'administration de la Coopérative, Louis Pilote. Ce dernier est très satisfait des recherches effectuées depuis un an, et est très conscient de la chance qu'à la Coopérative de pouvoir travailler avec une équipe de chercheurs qualifiés.

La mission principale de la Coopérative est de développer les services de proximité dans le secteur de Lac Kénogami. «La venue de l'UQAC nous force à faire quelque chose de nouveau encore, on ne veut pas faire les choses comme les autres et pour l'instant ça nous réussit», ajoute Louis Pilote.

L'équipe de l'UQAC a tenu des ateliers pour les jeunes du secteur aux mois de février, mars et avril autour des saines habitudes de vie et de la gestion du stress. Pour l'avenir, la Coopérative espère mettre en place des services de conditionnement physique, des jardins communautaires et peut-être même une cuisine collective.

Stagiaires

La Coopérative a accepté de devenir un milieu de stage pour les étudiants du baccalauréat en travail social et en psychologie. «Intégrer nos étudiants et nos stagiaires dans ce projet, ça fait partie de nos intérêts», explique la chercheuse et professeur à l'UQAC, Sabrina Tremlay. Un tel projet permet de mettre à profit les trois expériences que l'université veut développer sur le territoire: le service aux communautés, l'enseignement et la recherche.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer