Le p-dg de Rio Tinto veut rassurer la région

Flanqué du chef de la division alumnium Alfredo... (Photo LE QUOTIDIEN - Yohann Gasse)

Agrandir

Flanqué du chef de la division alumnium Alfredo Barrios, et du directeur exécutif des opérations Atlantique aluminium, Gervais Jacques, le p-dg de Rio Tinto, Jean-Sébastien Jacques, a rencontré la presse régionale mercredi matin.

Photo LE QUOTIDIEN - Yohann Gasse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Normand Boivin
Le Quotidien

Même s'il répète qu'il n'y aura aucun investissement majeur à court terme en raison du contexte mondial de surplus de production d'aluminium, le p-dg de Rio Tinto, Jean-Sébastien Jacques, veut se faire très rassurant pour l'avenir de la région.

De passage au Saguenay-Lac-Saint-Jean pour y présider une rencontre du conseil d'administration de RT, M. Jacques a brièvement rencontré la presse régionale, mercredi matin, pour rappeler la place que la région occupe au sein du groupe. Lui-même issu du monde de l'aluminium, puisqu'il a passé 20 ans chez la française Péchiney, M. Jacques a souligné que cette division représente 30 % des activités mondiales de Rio Tinto, et c'est d'ailleurs pour ça qu'il a invité les membres du c.a. à venir visiter le complexe du Saguenay-Lac-Saint-Jean, «des actifs de classe mondiale», a-t-il indiqué.

S'il exclut des investissements à court terme, Jean-Sébastien Jacques promet néanmoins qu'à moyen terme, il y aura des ajouts importants, le temps de laisser le marché s'ajuster, puisqu'il est convaincu que la demande mondiale de métal gris va continuer d'augmenter.

En revanche, il ne pouvait dire si ce sera avant 2020, date où les cuves de technologie précuite devront fermer. 

// Plus de détails jeudi, dans Le Quotidien.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer