Plus qu'un seul médecin dans le secteur nord

Au départ, l'objectif était de rester à Chicoutimi-Nord,... (Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Au départ, l'objectif était de rester à Chicoutimi-Nord, où la clinique a pignon sur rue depuis de nombreuses années, d'abord sur la rue Rhainds, puis sur le boulevard Tadoussac depuis 2006. L'impossibilité de dénicher des locaux adéquats a toutefois forcé l'équipe à revoir ses plans.

Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélyssa Gagnon
Le Quotidien

Le Groupe de médecine familiale (GMF) de Chicoutimi-Nord déménagera à Chicoutimi en octobre prochain. Le Dr Mario Lapointe, qui pratique en solo, deviendra donc le seul omnipraticien du secteur nord.

Le médecin responsable du GMF de Chicoutimi-Nord, le... (Le Quotidien, Rocket Lavoie) - image 1.0

Agrandir

Le médecin responsable du GMF de Chicoutimi-Nord, le Dr Stéphane Fortin, confirme le déménagement de la clinique à Chicoutimi en octobre prochain.

Le Quotidien, Rocket Lavoie

Stéphane Fortin, médecin responsable de la clinique du boulevard Tadoussac, précise que l'équipe était aux prises avec un besoin criant d'espace, particulièrement depuis l'obtention du statut de GMF l'an dernier. Onze professionnels de la santé, dont neuf médecins, se partagent des bureaux aménagés dans un immeuble d'environ 3400 pieds carrés. Tout ce beau monde étant à l'étroit, il y avait un impact direct sur les services dispensés aux patients.

Au départ, l'objectif était de rester à Chicoutimi-Nord, où la clinique a pignon sur rue depuis de nombreuses années, d'abord sur la rue Rhainds, puis sur le boulevard Tadoussac depuis 2006. L'impossibilité de dénicher des locaux adéquats a toutefois forcé l'équipe à revoir ses plans. 

« On a cherché un endroit où on pourrait accueillir plus de professionnels. On a fait plusieurs démarches et on a même demandé l'aide de notre conseiller municipal. On a aussi rencontré des gens du CIUSSS. Malheureusement, on n'a pas trouvé », explique le Dr Stéphane Fortin.

Du même souffle, il ajoute que le visage de la clinique a beaucoup changé au fil des ans et qu'après analyse, il s'est avéré que la majorité la clientèle n'habite plus Chicoutimi-Nord. À la mi-avril, le GMF comptait 7386 patients. Les gestionnaires de la clinique ont extrait tous les codes postaux et ont cartographié la provenance de chacun. L'exercice a permis de déterminer que 4500 d'entre eux vivent à Chicoutimi, Jonquière ou La Baie.

« L'organisation de la médecine a beaucoup changé, surtout avec l'avènement du guichet unique. Quand des médecins de la clinique de Chicoutimi-Nord se sont retirés ou sont décédés, leurs patients ont été répartis ailleurs. Et étant donné que notre clinique fait des suivis de grossesse, on a beaucoup de femmes enceintes qui ne sont pas de Chicoutimi-Nord. Souvent, on va prendre le conjoint et les enfants en charge », met en relief le Dr Stéphane Fortin, qui estime qu'environ 13 000 des 16 000 résidants de Chicoutimi-Nord sont suivis ailleurs.

Nouveau bâtiment

Une nouvelle bâtisse construite par Gestion WE au coin Talbot et Sydenham sera donc mise à la disposition de l'équipe, laquelle devrait bénéficier d'espaces totalisant 5000 pieds carrés. Les travaux devraient débuter cette semaine. Le Dr Fortin rappelle que le but ultime est de mieux servir les besoins de la clientèle et que le nouvel immeuble contribuera à l'atteinte de cet objectif. Une nouvelle infirmière clinicienne grossira d'ailleurs les rangs de l'équipe dans la foulée du déménagement, ce qui portera le nombre total de professionnels de la santé du GMF à 12.

« C'est une perte énorme » selon Simon-Olivier Côté

Le conseiller municipal Simon-Olivier Côté déplore le déménagement du GMF de Chicoutimi-Nord vers la rive sud.

« C'est une perte énorme. C'est un service de proximité qui s'en va. On voit que plusieurs cliniques sont maintenant concentrées près de l'hôpital, dans ce qu'on appelle le secteur de la santé. C'est une clinique de plus qui s'en va là », note l'élu. 

Lorsque joint par Le Quotidien lundi, Simon-Olivier Côté ignorait que la décision de quitter le secteur nord avait officiellement été prise par la direction de la clinique. Il s'est dit déçu d'apprendre la nouvelle, même s'il comprend les difficultés rencontrées pendant les démarches de recherche de nouveaux locaux à Chicoutimi-Nord.

« On a eu des rencontres et on a vraiment essayé de trouver une option. Ce n'était pas possible d'agrandir les locaux existants et il n'y avait rien de libre qui faisait l'affaire à proximité. Une construction neuve n'était pas possible et de ce que je comprends, il y avait tout de même une volonté d'aller vers Chicoutimi parce qu'il y a une bonne partie de la clientèle de la clinique qui se trouve là », enchaîne-t-il.

Simon-Olivier Côté estime qu'il s'agit d'une « grosse perte au plan commercial pour Chicoutimi-Nord » puisque la présence du GMF à cet endroit générait un achalandage profitable aux commerçants du secteur.

« On l'a beaucoup travaillé, mais malheureusement, on n'a pas pu trouver de solution. C'est très déplorable », s'est-il résigné.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer