Couillard prêt pour octobre 2018

Le premier ministre Philippe Couillard a été désigné... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Le premier ministre Philippe Couillard a été désigné officiellement candidat libéral dans Roberval, dimanche, pour les prochaines élections générales, qui auront lieu en octobre 2018.

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le premier ministre Philippe Couillard est maintenant le candidat officiel du Parti libéral du Québec (PLQ) dans la circonscription de Roberval pour les élections générales d'octobre 2018. L'assemblée d'investiture de l'homme politique s'est tenue dimanche après-midi, à Saint-Félicien.

M. Couillard était le seul à présenter sa candidature pour le Parti libéral dans cette circonscription. Comme le veut la tradition du PLQ, le chef du parti doit être le premier candidat à être investi.

Plus de 200 personnes, membres du parti et bénévoles, se sont rassemblées dimanche pour assister à l'événement. Visiblement, les participants étaient satisfaits de la candidature du premier ministre. Il a en effet eu droit à plusieurs applaudissements et ovations debout pendant l'assemblée.

En plus des membres du parti, quelques députés et ministres sont venus montrer leur soutien à leur chef. Les ministres Lise Thériault et Sébastien Proulx, en plus des députés Serge Simard et Robert Poëti, étaient notamment présents.

Le premier ministre a profité de sa tribune pour mettre l'accent sur les réalisations de son parti pendant les dernières années. D'ailleurs, à plusieurs reprises, Philippe Couillard et d'autres intervenants qui ont pris la parole pendant l'après-midi ont mentionné que le PLQ était un parti qui tenait ses promesses. « On exécute ce qu'on a dit qu'on ferait », a-t-il martelé plusieurs fois pendant son discours.

« Je me suis amusé à passer en revue avec mon équipe les engagements qu'on avait pris pour la circonscription, et franchement, ce n'est pas si mal ! On a dit qu'on travaillerait sur le dossier de la route d'Obedjiwan, c'est en train de se faire. On a dit qu'on nommerait un ministre seulement pour la forêt, c'est fait. La caractéristique de notre parti, c'est de faire ce qu'on avait dit qu'on ferait, de tenir nos engagements », a poursuivi le premier ministre.

Par ailleurs, M. Couillard souhaite passer les prochains mois à poursuivre sur la même lancée et continuer à travailler sur les dossiers économiques, en santé et en éducation. « On va continuer le travail qu'on fait depuis le début. On va garder les finances publiques en ordre, on baisse la dette, et on met des marges de manoeuvre en éducation, en santé et en économie », mentionne-t-il.

Selon lui, il est important de continuer à travailler ces dossiers. « Il ne faut pas penser que c'est acquis pour toujours, avec les menaces américaines de protectionnisme et sur le bois d'oeuvre. On doit redoubler d'efforts pour maintenir notre économie, surtout en région », explique-t-il.

Le chef du PLQ mentionne avoir également plusieurs projets pour la région et pour sa circonscription, qui seront annoncés officiellement dans les prochaines semaines. Ils concerneraient entre autres l'ancienne usine LP Chambord et le palais de justice de Roberval. « Je n'ai pas le droit de vous le dire aujourd'hui (dimanche), mais ça s'en vient, croyez-moi ! », a-t-il annoncé.

Malgré son investiture un an et demi avant les élections, Philippe Couillard n'a pas l'intention de les déclencher à l'avance. « On lance le signal. Maintenant, on a des élections à date fixe. On a adopté une loi pour que les gens sachent exactement quand on fait les élections, sauf dans des circonstances exceptionnelles, ce qui n'est pas le cas présentement », affirme M. Couillard.

Le Parti libéral du Québec compte présenter 125 candidats aux prochaines élections. Le parti est présentement en phase de recrutement. « Ce n'est pas aujourd'hui qu'on fera l'annonce des candidats, conclut le premier ministre. On a plusieurs personnes intéressées dans tous les comtés de la région et du Québec. Comme chef de parti, c'était important pour moi de lancer les investitures, mais ça ne veut pas dire qu'il va en avoir 30 la semaine prochaine ! »




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer