La Véloroute veut devenir LA destination vélo au Québec

Des membres de la brigade des Ambassadeurs de... (Photo Le Progrès, Louis Potvin)

Agrandir

Des membres de la brigade des Ambassadeurs de la Véloroute ont inauguré une nouvelle portion du circuit cyclable à Normandin. Ils veulent contribuer à leur manière à faire de la Véloroute des Bleuets LA destination vélo au Québec.

Photo Le Progrès, Louis Potvin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

La Véloroute des Bleuets a l'ambition de devenir la plus importante destination vélo au Québec.

Cette volonté découle de la Planification stratégique 2017-2022 qui a été lancée vendredi à Normandin. Pour le président du circuit cyclable, Michel de Champlain, cet objectif est loin d'être farfelu. « Pour élaborer cette planification stratégique, nous avons consulté 150 personnes et un constat s'est imposé : la Véloroute dispose d'une forte notoriété qui lui permet de devenir un produit d'appel qui va dynamiser le tourisme régional. Il faut profiter de l'avance que nous avons sur les autres pour continuer à se démarquer », a-t-il lancé.

Pour y parvenir, des efforts importants devront être déployés pour rendre l'expérience cycliste la plus stimulante possible. Et ça passe par un circuit de très grande qualité. « Nous disposons d'un budget d'environ 400 000 $ par année pour faire l'entretien de la Véloroute. Comme certains secteurs sont âgés de 18 ans, il y a des interventions à faire. Il faudra aussi avoir des sommes supplémentaires de nos gouvernements pour réussir à faire des travaux de bonification », a mentionné le président.

D'ailleurs, une somme de 2,4 M $ a été investie dans certaines portions pour les améliorer. Vendredi, une section de la Véloroute a été inaugurée dans le secteur de Normandin. La nouvelle piste passe par des champs agricoles et le parc municipal afin de rendre plus sécuritaire et ludique le passage dans la localité. Le maire Mario Fortin a souligné l'apport de la Véloroute pour l'économie de Normandin.

Des travaux d'amélioration ont été exécutés ou sont en cours de réalisation dans le rang 4 de Normandin, à Saint-Félicien, Val-Jalbert et Desbiens. Aussi, des secteurs beaucoup plus mal en point comme le rang de la Chute blanche à Sainte-Jeanne-d'Arc et le chemin du Golf seront revampés.

Pour arriver à attirer encore plus de touristes, au cours des cinq prochaines années, une stratégie marketing sera mise en place. « Une campagne de commercialisation agressive va se déployer pour convaincre les cyclistes du Québec, du Canada et même de partout dans le monde, à venir au Lac-Saint-Jean. Pour ce faire, l'expérience client sera mise de l'avant pour démontrer aux pédaleurs qu'ils vivront une aventure cycliste inégalée », a informé le président de Champlain.

Concrètement, une campagne publicitaire sous le thème « Vous verrez, on a l'tour » sera lancée. 

Moteur économique 

Selon le directeur général de la Véloroute, David Lecointre, les retombées économiques ont été de l'ordre de 11,5 M $ en 2016, en incluant les investissements et les dépenses touristiques. « La clientèle touristique à vélo génère des retombées économiques importantes lors de son passage puisque les cyclistes passent plusieurs jours dans la région. Notre volonté est d'accroître ces recettes touristiques au cours des cinq prochaines années. Nous voulons profiter de l'augmentation importante du tourisme à vélo et pour y arriver on va se faire connaître davantage », a-t-il affirmé.

« La force de la Véloroute des Bleuets, ce sont aussi tous les cyclistes de la région qui l'empruntent régulièrement. On souhaite aussi accroître le sentiment d'appartenance de la Véloroute auprès des gens de la région. En les invitant à l'utiliser davantage et devenir ainsi des ambassadeurs pour vendre notre circuit aux parents et amis qui vivent à l'extérieur de la région. La Véloroute est un élément de fierté au même titre que le lac Saint-Jean pour la baignade et la pêche », a renchéri Michel de Champlain. 

Cette année, la Corporation rend disponible l'application mobile Ondago qui permet de consulter des cartes interactives du circuit.

Finalement, Rio Tinto a annoncé qu'elle accorde 66 000 $ à la Véloroute en appuyant la brigade des Ambassadeurs qui roulent sur le circuit afin de répondre aux besoins des cyclistes.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer