Mine Niobec: rejet des offres à 97%

Réunis en assemblée générale mardi après-midi, les travailleurs... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

Réunis en assemblée générale mardi après-midi, les travailleurs de la mine Niobec ont rejeté à 97 % l'offre finale de l'employeur ouvrant la porte au déclenchement d'une grève générale.

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

(Chicoutimi) Réunis en assemblée générale mardi après-midi, les travailleurs de la mine Niobec ont rejeté à 97 % l'offre finale de l'employeur ouvrant la porte au déclenchement d'une grève générale.



Selon Jacques Doré, délégué sénior et porte-parole de la section locale 666 d'Unifor, 247 travailleurs présents sur 280 se sont prononcés contre l'offre patronale. « On va voir ce qui va se passer dans les prochaines heures. Les informations concernant le vote seront envoyées à la conciliatrice», explique M. Doré.

Il a indiqué que le message lancé à la compagnie est clair à l'effet qu'il y a beaucoup de mécontentement et de colère des travailleurs face aux demandes de la partie patronale.

L'exécutif syndical n'avait fait aucune recommandation à l'assemblée générale à la suite du dépôt de l'offre finale de l'employeur. M. Doré a déclaré que depuis l'acquisition de la mine par la société Magris Resources, « l'atmosphère a bien changé, on ressent un manque de respect. Les offres de l'employeur sont draconiennes. L'employeur est en demande  Il s'est passé beaucoup de choses, beaucoup d'émotion » commente-t-il.

En sortant de l'Hôtel La Saguenéenne où ils étaient réunis, les travailleurs se sont déplacés en direction de la mine où une roulotte de grève a été installée.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer