Desbiens rompt les négociations avec Chambord

Nicolas Martel... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Nicolas Martel

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Tremblay
Le Quotidien

Desbiens rompt les négociations avec Chambord dans le dossier entourant l'annexion d'une partie de territoire.

Réunis en séance régulière, lundi soir, le maire Nicolas Martel et ses conseillers ont balayé du revers de la main la contre-offre faite par la ville voisine pour la desserte en aqueduc et égout de résidences des secteurs de la Pointe-aux-Trembles, du Domaine-du-Marais, du Domaine-Norois et du rang Desmeules.

Le maire Nicolas Martel s'en remet maintenant au ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire (MAMOT). « On leur avait fait une offre finale. On s'attendait à un oui ou à un non de Chambord, pas à une contre-proposition. Le litige porte surtout sur le pourcentage de revenus de taxation. Chambord le baissait à 30 % alors que nous demandions 40 %. On avait déjà accepté de diminuer, donc c'est assez ! Nous avions fait notre bout de chemin. On trouvait que notre proposition était bonne pour le milieu », a commenté le maire Martel.

Cette idée d'annexion d'une portion de Chambord à Desbiens émane d'un groupe de citoyens qui estiment que les services offerts par leur localité ne sont pas convenables.

Pour Robert Houle, du Domaine du Marais, un nouveau pas vient d'être franchi à la suite de la résolution adoptée par Desbiens lundi. « On avait hâte que ça se branche quelque part. Ce jeu d'offre et de contre-offre était long. La municipalité de Desbiens a reçu les nouveaux plans d'arpentage alors ça se dessine et on est contents que ça avance. Nous travaillons sur le dossier depuis maintenant deux ans. »

Rappelons que la première demande d'annexion du territoire de Chambord a été rejetée l'automne dernier par Québec. Les élus de Desbiens ont refait leurs devoirs par la suite afin de déposer une seconde demande, dont la superficie de territoire visée a été revue à la baisse, passant de 25 à 3,5 kilomètres carrés. Le secteur compte maintenant une centaine de propriétés.

« À la suite du refus, c'est le Ministère qui nous a suggéré de refaire une demande d'annexion pour le territoire concerné. Nous avons respecté ce qui nous a été demandé. Des pourparlers ont eu lieu avec Chambord, mais malheureusement, on n'est pas capables de s'entendre. Tout a été fait dans ce dossier-là et c'est au Ministère de trancher. Les citoyens espèrent que ce sera positif », a conclut le maire Martel.

Le conseil de Desbiens se réunira en séance spéciale la semaine prochaine afin d'adopter un nouveau projet de règlement portant sur l'annexion. Celui-ci sera ensuite acheminé aux MRC du Domaine-du-Roy et de Lac-Saint-Jean-Est ainsi qu'à la municipalité de Chambord. Celles-ci auront un délai de 60 jours pour faire part de leurs commentaires.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer