Location Achard investit 2 M$

Simon Pelletier, vice-président du Groupe Gaétan Boivin, Gaétan... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

Simon Pelletier, vice-président du Groupe Gaétan Boivin, Gaétan Boivin, président, et Louis Sénéchal, président de Méthodex, ont procédé à la première levée de terre en prévision des travaux d'agrandissement de la succursale de Location Achard sur le boulevard Saint-Paul.

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

Location Achard, spécialisée dans la location et la vente d'outillage et équipements de levage, entreprend une réorganisation de ses activités. L'entreprise investit 2 M $ dans de nouveaux espaces sur le boulevard Saint-Paul à Chicoutimi.

Le Groupe Gaétan Boivin, principal actionnaire de Location Achard, Équipement Achard et Conception GSR, a décidé de donner un coup de barre en modifiant la raison sociale des deux premiers commerces sous l'appellation Achard, vente et location.

« L'année 2017 est importante pour nous puisqu'on effectue une centralisation de nos opérations de vente, location, services, formation et de certification des machines », explique Simon Pelletier, vice-président du Groupe Gaétan Boivin, accompagné de ce dernier.

M. Boivin explique que ce sont des motifs d'optimisation et de plus grande efficacité qui ont justifié la décision de quitter les locaux du boulevard du Royaume à Jonquière pour centraliser les activités sur Saint-Paul.

Acquisition

Pour y parvenir, l'entreprise a acquis l'immeuble occupé autrefois par United Rentals et procède à un agrandissement de 4800 pieds carrés. Il s'agit d'un investissement global de 2 M $, dont 800 000 $ sont consacrés à la partie neuve.

Au cours des derniers jours, de la machinerie de la firme Alfred Boivin a débuté le travail de préparation du terrain puisqu'il est nécessaire de procéder au déménagement d'une vieille grange située derrière l'immeuble du 1423 Saint-Paul. L'entrepreneur général Construction Méthodex a été désigné pour réaliser les travaux de construction.

La trentaine d'employés de l'entreprise seront tous relocalisés sur Saint-Paul.

En ce qui a trait aux locaux laissés vacants sur le boulevard du Royaume, près de la quincaillerie Canac, l'immeuble fait déjà l'objet de la convoitise d'une autre entreprise.

Pour le moment, la nouvelle échelle aérienne a... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay) - image 2.0

Agrandir

Pour le moment, la nouvelle échelle aérienne a été conçue pour être montée sur une camionnette GM, mais les techniciens de GSR travaillent présentement à l'adapter aux véhicules des autres grandes marques de camionnettes.

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Une échelle aérienne adaptée

Les entreprises oeuvrant dans les travaux d'installation d'équipements en hauteur comme les entreprises de télécommunication, maîtres-électriciens, pose d'enseignes ou compagnies de location disposent d'un nouvel appareil de levage facilement adaptable à des camionnettes avec le développement par l'entreprise saguenéenne Conception GSR d'une nouvelle échelle aérienne en aluminium munie d'une nacelle.

Depuis janvier, certains entrepreneurs de la région ont pu expérimenter ce nouvel équipement unique fabriqué spécifiquement pour les véhicules ayant une masse de moins de 4500 kilogrammes.

En entrevue, Simon Pelletier et Gaétan Boivin, respectivement vice-président et président de Groupe Gaétan Boivin, ont expliqué que plusieurs clients ont exprimé le besoin de se procurer une échelle aérienne facilement montable sur des camionnettes quatre par quatre, deux par quatre, avec cabine simple ou allongée munie d'une caisse de huit pieds de longueur.

La commande a été passée au service de conception qui a mis au travail trois personnes sur les planches à dessin pour concevoir une échelle qui pourrait facilement être montée et démontée du véhicule. Après environ 200 heures de travail, l'équipe a mis au point une échelle aérienne pouvant atteindre une hauteur de travail de 34 pieds.

« Les principales difficultés dans la mise au point de l'échelle ont été reliées à des problèmes de poids, la présence d'un centre de masse plus bas et la fiabilité à long terme du nouvel équipement », explique Donald St-Pierre, l'un des concepteurs.

La nouvelle échelle, qui peut être isolée ou non pour les travaux électriques, atteint un poids de 700 kilos. Malgré ce poids, l'échelle est facilement amovible puisqu'elle n'est retenue que par quatre boulons. L'espace libre laissé entre le plateau de l'échelle et le fond de la caisse permet d'y loger des coffres d'entreposage pour les outils, des batteries ou même une génératrice.

Des essais routiers ont été effectués pour s'assurer que les véhicules dotés de l'échelle aérienne puissent circuler sur les routes en répondant à toutes les normes applicables. Le bas niveau des camionnettes permet d'atteindre une grande stabilité de l'ensemble, et ce, sans utilisation de stabilisateurs, selon M. Pelletier.

Les techniciens de GSR ont d'abord travaillé sur la conception de l'échelle pour les modèles de camionnettes GM. Des travaux sont en cours pour que les camionnettes de modèles Dodge, Ford et Sprinter puissent aussi recevoir cet équipement unique.

Le plan d'affaires de GSR prévoit que de 15 à 20 appareils pourront être mis en marché la première année. Le prix de base de l'échelle et de sa nacelle se situe autour de 35 000 $.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer