Embauche d'une cadre supérieure: Pettersen accuse la Ville de favoritisme

Le conseiller du district 10, Marc Pettersen.... (Photo archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Le conseiller du district 10, Marc Pettersen.

Photo archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

(Chicoutimi) À l'approche de l'élection municipale à Saguenay, le conseiller du district 10, Marc Pettersen, a lancé quelques flèches en direction du maire Jean Tremblay en dénonçant le processus d'embauche d'une haute cadre de la Division environnement de Saguenay, Julie É. Guérin, qui se trouve également la belle-fille de Ghislain Harvey, bras droit de longue date du maire Jean Tremblay.

Lors de la période de questions réservée aux conseillers, M. Pettersen a raconté qu'il était intervenu il y a quelques jours auprès d'un citoyen qui se plaignait de la retombée de balles de baseball, softball et même de golf provenant du Parc de la colline. En discutant avec le citoyen, M. Pettersen a appris qu'il y a plusieurs mois, un poste de cadre avait été ouvert à la Division Environnement. Selon les prétentions du conseiller, lors du processus d'embauche, plusieurs candidatures de personnes oeuvrant déjà à la ville auraient été écartées et le nom de Mme Guérin aurait été ajouté à la liste en vue de son embauche sur recommandation de M. Harvey. M. Pettersen a effectué sa sortie en affirmant que le processus était non transparent et que des employés de la ville dotés de compétences sont embauchés à temps partiel. M. Pettersen a même invité le maire à le poursuivre en justice s'il estimait qu'il tient des propos diffamatoires. « Faites-vous adopter si vous voulez être engagé à la ville », a lancé M. Pettersen.

Le maire Tremblay a répliqué séance tenante qu'il avait choisi personnellement d'embaucher Mme Guérin au poste de coordonnatrice de projet en raison de ses compétences et du fait qu'elle détient un doctorat. « Je voulais l'avoir parce qu'il n'y a pas beaucoup de personnes qui sont docteurs en environnement. Même Claude Villeneuve n'a pas de doctorat en environnement. Mme Guérin a même un postdoctorat. C'est sûr que j'ai dit oui », a déclaré M. Tremblay.

Plus de détails mardi, dans Le Quotidien.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer