Un premier gala de boxe qui promet à Mashteuiatsh

Voici quelques-uns des pugilistes du Club de boxe... (Courtoisie)

Agrandir

Voici quelques-uns des pugilistes du Club de boxe Utamahu de Mashteuiatsh qui seront en action, le samedi 3 juin, à l'aréna de l'endroit: Mathieu Grégoire, Shayne Moar, l'entraîneur Dany Desbiens, Samuel Blacksmith et Shayne Moar; à l'avant: Tangora Marti. Absents: les frères Jérémy et Ély Paul Germain, Dany Pelletier et Jimmy Siméon.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La boxe se porte bien à Mashteuiatsh si on se fie à l'engouement suscité par le tout premier gala que présentera le club Utamahu le samedi 3 juin, à l'aréna de l'endroit.

Le programme proposera de 10 à 12 affrontements mettant en valeur une majorité de jeunes pugilistes du club hôte. Et ces derniers prennent le défi très au sérieux.

« Les gars vont être prêts ! Ils courent durant le jour et ils s'entraînent (en soirée) », assure l'entraîneur-chef du club et promoteur du gala, Dany Desbiens.

En prime, la vente de billets va bon train, au grand plaisir de celui qui a pris la direction du club il y a quatre ans à peine. « Mes 30 tables VIP (6 personnes) sont toutes vendues et j'ai plus de 200 billets de vendus », a-t-il indiqué en entrevue mercredi. « On peut accueillir 800 personnes à l'aréna. Je ne suis pas surpris de l'intérêt pour ce gala parce que lorsqu'on organise un gala au Lac-Saint-Jean, c'est toujours plein. À Dolbeau, on a accueilli jusqu'à 2000 personnes et à Saint-Félicien, les deux galas présentés à l'Hôtel du jardin étaient aussi salle comble. »

Lorsqu'il s'est installé à la barre du club, Dany Desbiens avait trois boxeurs sous son aile. Maintenant, ils sont 25 qui se pointent pour les deux entraînements hebdomadaires.

« Et ça va augmenter encore plus parce que nous aurons un beau gymnase flambant neuf qui sera bientôt ouvert, juste à côté de l'aréna.»

Même si son club est jeune, Dany Desbiens est un vétéran de la boxe. Entraîneur depuis 31 ans, il a contribué à l'organisation de gala à Dolbeau et à Saint-Félicien. La présentation d'un premier gala à Mashteuiatsh n'est donc pas vraiment stressante pour lui.

Finale relevée

La finale de ce gala devrait faire des étincelles alors que le vétéran du club Utamahu, Samuel Blacksmith, affrontera Serge Ntetu, du Club de Chicoutimi, chez les 150 livres. Le premier a 9 combats à sa fiche tandis que Ntetu en compte un de plus. Jérémy Paul Germain fait aussi partie des pugilistes qui retiendront l'attention, si l'organisation lui trouve un adversaire. Ce dernier se distingue par une force de frappe impressionnante et il semble que son frère cadet, Ély, s'avère tout aussi talentueux.

Parmi les autres pugilistes en action, on retrouve Jimmy Siméon (six combats) ; Mathieu Grégoire qui s'entraîne depuis trois ans et qui livrera son 2e combat en carrière. Le vétéran Shayne Moar s'entraîne depuis quatre ans, mais ce sera son tout premier combat. Dany Pelletier et Tangaro Marty sont deux nouveaux venus qui feront leurs débuts dans le ring. Malheureusement pour Samuel Martel, il doit malheureusement se contenter d'agir comme homme de coin en raison d'une blessure à une épaule.

Michel Desgagné

Ce premier gala de boxe se déroulera sous la présidence d'honneur de Michel Desgagné, entraîneur-chef du club de Chicoutimi.

Sur sa page Facebook, le grand manitou de la boxe régionale s'est dit honoré d'accepter la présidence d'honneur de l'événement. D'une part parce qu'il voue depuis longtemps un attachement à cette communauté, car « son premier entraîneur (et ami) de boxe était originaire de cet endroit. C'est avec lui (Manigouche) que j'ai vécu mes premières années de compétitions, que j'ai appris à me dépasser et à aller au bout de mes limites » et dont il conserve de précieux souvenirs.

De plus, il a eu à travailler à quelques reprises avec l'entraîneur-chef Dany Desbiens et ses protégés et il est heureux d'appuyer « cette jeune équipe de bénévoles et d'entraîneurs qui ne ménage pas temps et efforts pour donner à la communauté de Mashteuiatsh une école de boxe accessible à tous avec un enseignement de qualité. »

Enfin, M. Desgagné souhaite que le succès de ce premier gala soit le prélude de bien d'autres et il espère que cela incitera les jeunes à pratiquer cette discipline sportive, ou tout autre, « parce que peu importe le sport, l'activité physique est nécessaire au développement physique et mental de notre société », écrit-il.

À noter que des billets sont encore disponibles en prévente au Dépanneur IlnuGaz au coût de 15 $/adulte et 10 $/enfant.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer