Fous de la science : une 8e édition au Musée du Fjord

Le festival Fous de la science, qui s'adresse... (Archives Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

Le festival Fous de la science, qui s'adresse particulièrement aux jeunes, revient pour une huitième année.

Archives Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Sophie Maltais

Stagiaire

Le Quotidien

Le festival Fous de la science revient les 26, 27 et 28 mai pour une huitième année au Musée du Fjord, à La Baie.

Plus de 4000 personnes devraient franchir les portes du musée au cours des prochains jours. Grands et petits sont invités à venir visiter gratuitement ce festival, qui promet au public des découvertes, des expériences et des manipulations. Au total, près d'une trentaine d'activités sont au menu. Créé il y a huit ans, ce festival scientifique connaît un succès étonnant, selon les organisateurs, ce qui ne manque pas de surprendre chaque année les organisateurs qui voient des centaines de personnes fouler le sol de l'édifice. « C'est étonnamment populaire », soutient l'un des fondateurs du festival, Reynald Richer.

La trentaine de kiosques offrira aux curieux plusieurs variétés de sujets. « Le festival touche à toutes sortes de domaines. Il y a des trucs sur la biologie, la chimie, l'archéologie, l'informatique, la réalité virtuelle, la robotique, l'astronomie, donc il y en a pour tous les goûts », soutient Stéphane Durand, président d'honneur de l'événement. Des scientifiques, des chercheurs et des animateurs seront sur place pour répondre aux questions des gens et pour susciter leur intérêt. « Il va y avoir par exemple des caméras ultraviolettes pour voir si la peau est en santé ou pas », explique pour sa part M. Richer.

Familial

L'évènement se veut un évènement familial, mais s'adresse en particulier aux jeunes. M. Durand, qui a été vulgarisateur scientifique pendant quatre ans à l'émission Les années lumières et qui est l'auteur du livre Les carnets insolites du prof Durand, affirme apprécier l'effet de surprise pour cultiver l'intérêt des jeunes. « Moi ce que j'aime beaucoup, c'est la surprise, être dérouté », dit-il. C'est d'ailleurs ce que promet cette huitième édition, qui réunira des passionnés prêts à partager leurs connaissances au public.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer