Femme disparue: Larouche aurait échoué le test du polygraphe

Impossible de savoir à quelles questions Michel Larouche... (Archives le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Impossible de savoir à quelles questions Michel Larouche n'aurait pas dit la vérité, ni même de connaître la nature exacte des questions qui lui ont été posées.

Archives le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Patricia Rainville
Le Quotidien

Michel Larouche, le conjoint d'Hélène Martineau, cette dame disparue depuis le 12 avril dernier, aurait échoué le test du polygraphe.

Les policiers de Saguenay ont été appelés à la résidence de l'homme, située dans le quartier du Manoir d'Arvida, en après-midi, mercredi. Les membres de la famille étaient en état de panique, après avoir appris que l'homme n'aurait pas réussi le détecteur de mensonges. Cette information obtenue par Le Quotidien a été confirmée par des sources dignes de foi. 

Les policiers de Saguenay n'auraient fait que discuter avec les membres de la famille d'Hélène Martineau, afin de calmer les gens présents. 

Impossible de savoir à quelles questions Michel Larouche n'aurait pas dit la vérité, ni même de connaître la nature exacte des questions qui lui ont été posées. 

Le 19 mai dernier, on apprenait que la Sûreté du Québec allait faire subir le test du polygraphe à Michel Larouche. Ce dernier a été interrogé de longues heures depuis la disparition de sa conjointe, puisqu'aucune thèse n'est encore écartée. Celle du meurtre est d'ailleurs toujours envisagée par les enquêteurs. Dans une entrevue accordée au Quotidien le 19 mai, Michel Larouche se disait heureux de passer ce test, puisqu'il l'avait lui-même demandé aux policiers le deuxième jour de la disparition de sa conjointe. 

En passant le test du polygraphe, le conjoint y voyait l'occasion d'écarter les soupçons à son égard. « Je souhaite que ce test permette d'enlever les soupçons qui pèsent sur moi, et que tout le monde m'écarte de la liste des suspects, espérait Michel Larouche. C'est sûr que ça ne pourra pas ramener les soupçons à zéro, mais au moins les diminuer », avait-il dit à ce moment-là. 

Joint par Le Quotidien mercredi, l'avocat de Michel Larouche, Me Dominic Bouchard, n'a pas confirmé ni démenti l'information selon laquelle son client aurait échoué au test du polygraphe. « Je ne ferai pas de commentaire à ce sujet », a affirmé Me Bouchard. 

Disparue depuis plus d'un mois

Hélène Martineau n'a pas été revue depuis le 12 avril dernier. Selon son conjoint, le couple vivait des moments difficiles et la dame souffrait d'une dépression. Plusieurs battues ont été organisées dans le secteur du Manoir de Jonquière, mais aucun indice n'a été trouvé. Les enquêteurs de la Sûreté du Québec, qui qualifient cette disparition de nébuleuse, ont installé leur poste de commandement à quatre reprises dans le quartier, espérant recevoir de l'information pertinente.

Pas admissible en preuve

Les résultats de l'examen polygraphique ne sont pas admissibles comme preuve dans le système de justice pénale canadien. En effet, les tribunaux du Canada considèrent que le résultat d'un examen polygraphique n'est qu'une opinion émise par le polygraphiste et que ce genre de preuve ne doit pas supplanter le rôle du juge et jury. Sur le site Web du Barreau du Québec, on écrit que le test polygraphique n'est jamais sûr à 100 %. «Mais on réussit aujourd'hui à obtenir des résultats très fiables, car les méthodes et stratégies de détection sont de plus en plus sophistiquées », de dire l'expert polygraphiste John Galianos. 

Il y a deux sortes d'appareils polygraphes, l'analogue et l'informatisé. Ils mesurent chacun plusieurs réactions du corps. Avant de commencer le test polygraphique, l'expert s'assure que la personne est apte à le subir. Un problème d'ouïe, une mauvaise compréhension de la langue ou une déficience intellectuelle pourraient par exemple en fausser les résultats.

Par ailleurs, il existe également des méthodes pour tromper le polygraphe. À titre d'exemple, The Lie Behind the Lie Detector est un ouvrage offert gratuitement sur Internet donnant tous les trucs pour déjouer le polygraphe.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer