Inondations: le ministre Coiteux se rendra au Lac-Saint-Jean

Martin Coiteux... (La Presse canadienne, Jacques Boissinot)

Agrandir

Martin Coiteux

La Presse canadienne, Jacques Boissinot

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Tandis que le niveau du lac Saint-Jean devrait passer la barre des 18 pieds au cours de la nuit prochaine et que les vents menacent toujours les propriétés des riverains, le ministre de la Sécurité publique Martin Coiteux a décidé de venir rencontrer les intervenants de la Sécurité civile et les autorités municipales de la région dimanche matin afin de faire le point sur la situation.

«Il a été présent tout le long de la crise des inondations au sud du Québec, et il tient à l'être pour les gens plus au nord et à l'est également. Même si c'est d'une importance différente, il partage les préoccupations des riverains»,confie la directrice par intérim de la Sécurité civile au Saguenay-Lac-Saint-Jean, France-Sylvie Loisel.

Un point de presse est prévu à 8h à Jonquière, au bureau régional de la Sécurité civile.

Le niveau du lac Saint-Jean sera à son... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens) - image 2.0

Agrandir

Le niveau du lac Saint-Jean sera à son maximum de 18 pieds à partir de la nuit de samedi à dimanche selon Rio Tinto.

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Niveau bientôt au maximum

Le niveau du lac Saint-Jean a atteint 17,9 pieds samedi après-midi, vers 14h, avec des apports naturels de 8 600 m3/s sur le bassin versant. Ils étaient de 9 300 m3/s le 19 mai. Le secteur de Roberval près du centre aquatique était surveillé de près, alors qu'il était en état d'inondation mineure tout comme la rivière Ashuapmushuan, mais leur tendance était à la baisse en fin de journée et aucun dommage majeur n'a été rapporté.

La multinationale Rio Tinto, responsable de la gestion du plan d'eau jeannois, prévoit qu'il atteindra son maximum au cours de la nuit, puis qu'il devrait redescendre dès lundi en raison de la tendance à la baisse du débit des rivières. Le niveau devrait toutefois être supérieur à 17,5 pieds pour encore une semaine. Les prévisions de 18,5 pieds, un record depuis 40 ans, semblent être écartées. Rio Tinto doit normalement gérer un niveau maximal de 16,5 pieds avec ses barrages hydroélectriques.

«Nous continuons de fournir toute l'information nécessaire aux responsables de la Sécurité civile, qui assure le suivi et coordonne les actions avec les municipalités, les MRC et les personnes concernées. Une de nos équipes les accompagnait sur le terrain aujourd'hui pour faire le constat de la situation des berges», indique la porte-parole de Rio Tinto Xuân-Lan Vu. Le travail se poursuivra au cours de la semaine.

Plusieurs terrains de propriétés autour du lac Saint-Jean... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens) - image 3.0

Agrandir

Plusieurs terrains de propriétés autour du lac Saint-Jean sont submergés, mais les maisons tiennent encore le coup.

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Vents redoutés

La Sécurité civile reste toujours alerte, puisque ce sont les vents qui causent des dommages lorsque le niveau est si élevé. «Ça fait un effet de marée», explique Mme Loisel. L'organisme gouvernemental travaille aussi avec d'autres partenaires ministériels, la Sûreté du Québec et Environnement Canada, entre autres. Ceux-ci annoncent des vents de 10 à 20 km/h dans les prochains jours.

«Pour nous, ça paraît faible, mais ça a un effet sur le lac. S'ils viennent du nord-ouest, c'est les environs de Saint-Gédéon qui sont touchés, et s'ils arrivent plutôt du sud-est comme c'est envisagé pour lundi, c'est le coin de Saint-Félicien qui subit des impacts», poursuit-elle.

Un poste de commandement de la Sûreté du Québec sera d'ailleurs installé dans cette ville en début de semaine. Les autorités estimaient vendredi que 250 résidences pourraient être touchées dans ce secteur.

«On se prépare depuis un bon moment et on est prêt, peu importe de quel côté ça tourne, pour atténuer les conséquences le plus possible, assure France-Sylvie Loisel. Nous sommes chanceux, parce qu'il n'y a pas de précipitations prévues pour un certain temps et la fonte des neiges est terminée.»

Sur les 40 000 sacs de sable rapatriés du sud-ouest du Québec, près de la moitié ont été utilisés et les autres sont toujours à la disposition des municipalités. Certaines avaient pris l'initiative elles-mêmes d'en commander.

La rivière Petite Décharge affiche un débit impressionnant.... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens) - image 4.0

Agrandir

La rivière Petite Décharge affiche un débit impressionnant.

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Sous surveillance

Les rivières Mistassibi, Petit Saguenay et Ouiatchouan, ainsi que le lac des Commissaires à Lac-Bouchette, sont aussi sous surveillance de la Sécurité civile dans la région. Leur tendance de débit est à la hausse, sauf pour le premier cours d'eau qui est en baisse.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer