Karine Trudel en Allemagne

Karine Trudel s'est rendue en Allemagne cette semaine.... (Photo courtoisie)

Agrandir

Karine Trudel s'est rendue en Allemagne cette semaine.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélyssa Gagnon
Le Quotidien

La députée de Jonquière aux Communes, Karine Trudel, a participé à sa première mission à l'international cette semaine. La représentante du Nouveau Parti démocratique a accompagné Patty Hajdu à la rencontre G20 des ministres du Travail à Bad Neuenahr, en Allemagne.

L'objectif de cette rencontre au sommet était de discuter de moyens à prendre pour établir une ligne directrice favorisant l'inclusion et la diversification de la main-d'oeuvre. Karine Trudel a été invitée à prendre part au voyage en raison de ses fonctions parlementaires de porte-parole adjointe en matière de travail. Elle faisait partie d'une délégation de sept personnes formée d'élus et de fonctionnaires. Karine Trudel n'a pas pris part à la rencontre principale, laquelle impliquait seulement les ministres du Travail des pays du G20, mais elle a pu assister aux débats, retransmis dans une salle attenante sur grand écran. Ce fut l'occasion, pour la politicienne, de discuter et d'établir des contacts avec des homologues députés d'autres pays.

« L'un des enjeux discutés était le travail des femmes et les défis auxquels elles font face. C'est un sujet qui m'intéresse beaucoup. Il a aussi été question d'équité salariale, ce qui m'a ramenée à la motion déposée l'an dernier par le NPD et qui mènera à l'adoption d'un projet de loi en 2018 », a fait valoir Karine Trudel, au cours d'une entrevue téléphonique réalisée alors qu'elle se trouvait à l'aéroport de Francfort. 

La députée Trudel sort grandie et enrichie du voyage, qui a pris fin vendredi. Elle estime que son séjour en Allemagne lui a permis de voir ce qui se passe ailleurs en matière de Travail et de ramener des exemples concrets au Canada, lesquels serviront à bonifier de futures interventions en chambre.

« Ça m'a aussi permis de voir tout le travail qui se fait en coulisses. C'est impressionnant de voir la prise de note, les négociations et la diplomatie dont les représentants des divers pays doivent faire preuve. J'ai eu de très belles discussions avec des gens, très constructives, qui m'ont permis d'entendre et de vivre ce qui se passe dans le monde », relate-t-elle. Karine Trudel retournera en Allemagne en juin, cette fois à Berlin, lors d'un forum de l'OCDE sur l'emploi. 

Envoi postal

Dans un autre ordre d'idées, la représentante de Jonquière à Ottawa prend le pouls de ses électeurs et leur demande s'ils sont satisfaits de son travail de députée. Au cours des derniers jours, elle a acheminé une lettre personnalisée à tous ses concitoyens, assortie d'un coupon-réponse. L'élue veut connaître leur degré de satisfaction à son égard et leur demande quels enjeux sont, pour eux, les plus importants. Les gens sont invités à formuler leurs idées et leurs commentaires dans un espace réservé à cette fin. Karine Trudel précise que l'initiative émane de son bureau de comté et a pour but de lui permettre de savoir, à mi-mandat, si elle est « toujours sur la bonne voie ». La néo-démocrate invitera prochainement les gens de sa circonscription à se prononcer au sujet du dossier de l'usine Kénogami et du papier surcalandré.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer