Brigitte Bergeron candidate dans le district 10 pour l'ERD

Brigitte Bergeron, candidate à l'investiture de l'ERD dans... (Courtoisie, ERD)

Agrandir

Brigitte Bergeron, candidate à l'investiture de l'ERD dans le district 10, a fait partie des 100 premiers membres du Parti des citoyens de Saguenay.

Courtoisie, ERD

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

AVEC PASCAL GIRARD / Brigitte Bergeron, candidate à l'investiture dans le district 10 pour l'Équipe du renouveau démocratique (ERD), et membre du conseil d'administration de l'ERD, a fait partie des 100 premiers membres du Parti des citoyens de Saguenay (PCS).

Lana Pedneault souhaite faire le saut en politique.... (Courtoisie, ERD) - image 1.0

Agrandir

Lana Pedneault souhaite faire le saut en politique. Elle briguera l'investiture de l'ERD dans le distric 9.

Courtoisie, ERD

MYRIAM GAUTHIER / La candidature à l'investiture de Mme Bergeron, une retraitée de l'Agence du revenu du Canada, où elle a travaillé 30 ans, a été annoncée lundi par l'ERD, par voie de communiqué. Le district 10 comprend une portion du boulevard Barrette, du boulevard du Royaume Ouest et de l'autoroute 70.

Brigitte Bergeron, domiciliée sur la rue des Oblats Ouest, à Chicoutimi, est une ancienne membre du PCS. 

Membre fondateur

Selon des documents obtenus précédemment par Le Quotidien, Mme Bergeron a fait partie des 100 premiers signataires de la Demande d'autorisation du PCS déposée le 23 mars auprès du Directeur général des élections du Québec. Au total, 350 signatures avaient été déposées.

Le document a été rempli entre le 1er janvier 2015 et le 1er mars 2015. Brigitte Bergeron a obtenu une carte de membre, la carte numéro 25, plus précisément, valide jusqu'au 31 mars 2016.

Après vérifications, l'ERD a confirmé en après-midi l'information du Quotidien

Initialement, des représentants du parti avaient dit ignorer que la candidate à l'investiture avait déjà été membre du PCS. 

En entrevue téléphonique par après, la chef de l'ERD, Josée Néron, a assuré avoir été au courant de la situation. Mme Bergeron fait aujourd'hui partie des 13 membres du conseil d'administration de l'ERD à titre d'administratrice, est-il indiqué sur le site Internet du parti.

Plein gré

Jointe au téléphone, Mme Bergeron a reconnu avoir signé de plein gré le document menant à la création du PCS.  

« Je suis allée dîner avec une amie et elle m'a demandé de signer une feuille pour la fondation du parti. (...) Je le savais que c'était Jean Tremblay qui voulait fonder un parti et j'étais tout à fait d'accord avec ça », a expliqué Mme Bergeron. 

Quelques mois plus tard, elle a dit avoir rencontré Josée Néron, chef de l'ERD, et avoir changé de vision politique. 

« J'adhérais à ses valeurs et j'ai voulu l'aider », a-t-elle raconté. Elle est devenue ensuite membre du conseil d'administration de la formation.

Mme Bergeron affirme avoir informé le DGEQ qu'elle ne voulait pas que sa signature compte parmi les 100 premières. Elle a dit avoir été surprise quand elle a reçu une carte de membre du PCS, n'ayant jamais payé. Elle a pris contact avec le parti pour faire annuler son adhésion et a retourné sa carte. Elle assure qu'elle a informé l'ERD sur son appartenance passée au PCS.

« Elle a ma confiance totale », a clamé Josée Néron.

La période de mise en candidature de l'ERD dans le district 10 est du 16 au 26 mai et l'assemblée d'investiture aura lieu le 1er juin.

L'autre candidat annoncé dans le district 10 est Jacques Cleary, actuel conseiller du secteur, membre du PCS.

Lana Pedneault se lance

La porte-parole et présidente du comité Citoyens pour un Vaudreuil durable (CVD), Lana Pedneault, briguera l'investiture de l'Équipe du renouveau démocratique (ERD) dans le district 9, à Chicoutimi, qui comprend les secteurs de Côte Réserve et du rang Saint-Paul.

Le district neuf englobe le Boisé panoramique, secteur envisagé par Rio Tinto en vue de l'aménagement du nouveau site de dépôt des résidus de bauxite de l'usine Vaudreuil.

Lors d'un entretien téléphonique avec Le Quotidien, Lana Pedneault a précisé qu'elle quitterait la présidence du CVD si elle remportait le 1er juin l'investiture de son parti dans le district 9, secteur où elle a grandi.

Elle a d'ailleurs pris ses distances de l'organisation dernièrement, laissant le vice-président du CVD, Frédéric Gagnon, intervenir dans les médias. Il pourrait d'ailleurs être le successeur de Mme Pedneault à la tête du CVD.

Lana Pedneault agit aussi à titre de consultante et formatrice en médias sociaux. Elle est diplômée de l'Université Laval en sciences politiques, a mentionné lundi l'ERD, par voie de communiqué.

Si elle remporte l'investiture, Lana Pedneault affrontera Mathieu Thibeault, un jeune de 20 ans, qui se présente comme candidat indépendant, ainsi que l'actuel conseiller municipal du secteur, Michel Tremblay, du Parti des citoyens de Saguenay (PCS).




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer