En bref

À 170 km/h dans une zone de 100 (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Quotidien

À 170 km/h dans une zone de 100

(Patricia Rainville) - Un conducteur de 34 ans a été intercepté alors qu'il roulait à 170 km/h sur l'autoroute 70, dans le secteur de Chicoutimi, dans la nuit de mercredi à jeudi. L'homme a reçu une contravention de 1371 $ et a écopé de 14 points d'inaptitude. De plus, le conducteur avait un permis sanctionné, alors il a reçu une deuxième contravention de 482 $ et son véhicule a été remorqué.

Perquisition de cigarettes

(Pascal Girard) - La section des Projets spéciaux de la Sécurité publique de Saguenay a procédé à deux perquisitions pour des cigarettes de contrebande. Les policiers ont arrêté deux femmes de 59 et 66 ans lors de perquisition dans une résidence de la rue Saint-Dominique à Jonquière et dans une voiture garée sur la rue du Bocage aux alentours de 13 h mercredi. Ils ont saisi 25 400 cigarettes, pour une valeur de 8382 $, dans la résidence. Ils ont également confisqué pour 594 $ de cigarettes dans une Buick 2007. Les policiers estiment que la voiture vaut 6000 $, pour un total de 15 000 $. Les deux femmes ont été libérées.

Avis d'ébullition à Saint-Honoré

(Patricia Rainville) - L'avis d'ébullition est toujours en vigueur à Saint-Honoré. Les autorités municipales ont affirmé que la contamination s'est probablement produite après le début des travaux de rinçage du réseau, qui avait commencé dimanche soir, puisque les tests de la semaine dernière étaient tous conformes. La Ville rappelle que les symptômes les plus fréquents sont les vomissements, les diarrhées et les maux de ventre. Un communiqué sera publié par les autorités municipales aussitôt que l'avis d'ébullition sera levé.

Affaissement au centre-ville d'Alma

(Isabelle Tremblay) - Au centre-ville d'Alma, une conduite pluviale principale s'est affaissée à l'angle des rues Scott et Saint-Joseph, causant quelques ralentissements de la circulation. Le bris tarde à être réparé en raison de la grande quantité d'eau qui se trouve actuellement dans le réseau. Au cabinet du maire, la responsable des communications, Audrey-Claude Gaudreault, souligne qu'il est plus efficace d'attendre encore quelques jours avant de réparer le tout. 




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer