Couillard visite les sinistrés au Lac-Saint-Jean

Le premier ministre Philippe Couillard a pris le... (Photo Le Quotidien, Isabelle Tremblay)

Agrandir

Le premier ministre Philippe Couillard a pris le temps de discuter avec les policiers de la Sûreté du Québec

Photo Le Quotidien, Isabelle Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Tremblay
Le Quotidien

À Saint-François-de-Sales, la rivière Ouiatchouan fait des siennes. Chez les citoyens, l'inquiétude est palpable. Sept ou huit résidences principales et de 10 à 15 chalets sont touchés par les inondations.

Le député de Roberval et premier ministre du Québec, Philippe Couillard, s'est rendu sur place pour rencontrer les sinistrés. Il était accompagné du député de Dubuc, Serge Simard. Depuis quelques jours, un poste de commandement de la Sûreté du Québec a été érigé dans la petite localité. Et cette présence policière réconforte la population. Les autorités suivent de près la situation.

« Ne lâchez pas, on est avec vous autres, a déclaré M. Couillard. Ces jours-ci, la priorité, c'est la sécurité du monde. Et c'est pour ça qu'on fait le tour. On veut s'assurer que les gens soient en sécurité avant tout. Je comprends parfaitement l'inquiétude et l'impatience de la population. Si c'était ma maison, je prendrais ça de la même façon. »

Pour Véronique Tremblay, propriétaire de l'Auberge du toit vert, c'est la désolation. Elle craint pour l'avenir de son commerce. De plus, sa demeure principale est affectée. « Moi, des bâtiments, je n'en ai plus. À minuit, j'ai réveillé la mairesse. Nous avons enlevé les arbres en dessous du pont pour empêcher l'eau de s'accumuler. Où est l'aide ? Partout on voit qu'ils mettent des sacs de sable pour protéger les bâtiments. J'en ai demandé et il n'y en a plus ici », a-t-elle déploré.

« On a une météo et des phénomènes naturels qui sont extrêmes. On s'occupe du monde partout au Québec. On va faire ce qu'il faut. Tout le monde fait son gros possible pour aider. On est dans une situation difficile, mais on va passer à travers tous ensemble », a répondu Philippe Couillard.

À la municipalité, des équipements et de la machinerie ont été mis à la disposition de la population. Un service d'hébergement pourrait être offert à des familles dans le besoin. Un site d'entreposage pour les meubles est aussi disponible.

« Le bureau du premier ministre appelle chaque jour pour avoir un portrait de la situation. Nous restons très proches des citoyens. J'ai passé la fin de semaine avec eux pour les rassurer, a mentionné la mairesse, Cindy Plourde. Si on se compare au niveau normal de l'eau de la rivière, nous sommes entre trois et quatre pieds de plus hauts que la normale. »

Quant au lac des Commissaires, Philippe Couillard a assuré que le niveau de l'eau est actuellement maîtrisé. « On me dit que la structure du barrage des Commissaires est correcte et qu'il y a encore de la place dans le réservoir. Il y aura encore de la fonte des neiges dans les prochains jours. Il faut contrôler le phénomène. Les autorités qui prennent ces décisions sont conscientes du fait que quand tu ouvres le barrage, nécessairement, tu augmentes le débit. Mais c'est probablement mieux ça que de voir le barrage déborder par le niveau d'eau. Ç'a aurait des conséquences encore plus graves sur le voisinage », a affirmé M. Couillard.

« C'est moins impressionnant qu'à Montréal, mais on est en détresse quand même. On a demandé des sacs de sable et il n'y a pas été possible d'en avoir. Ils ont tenu la rivière à un bon débit en janvier, février et mars. Puis, ils ont fermé tout ça à la mi-mars, sachant qu'il y avait de la neige en masse dans le bois. Ils auraient dû laisser ça ouvert », a laissé tomber un citoyen, Gérard Juneau.

Le député de Roberval a assuré que les informations en lien avec les programmes d'aide disponibles seront diffusées à la population.

- Photo Le Quotidien, Isabelle Tremblay... (Photo Le Quotidien, Isabelle Tremblay) - image 2.0

Agrandir

- Photo Le Quotidien, Isabelle Tremblay

Photo Le Quotidien, Isabelle Tremblay

Sous contrôle à Lac-Bouchette

Quelques résidences de Lac-Bouchette sont inondées, mais la situation est sous contrôle, selon la mairesse de l'endroit, Ghislaine Hudon.

La situation touche un résidant du lac Ouiatchouan. Au coeur du village, le niveau de la nappe phréatique cause quelques inondations.

« Les gens se sont installé des pompes dans leur sous-sol. Ça va rester ainsi tant que le barrage des Commissaires gardera son niveau actuel. Il n'y a pas trop de problèmes. Il y a de l'eau sur la route de l'écluse, mais elle est capable d'en prendre. »

La municipalité est sur un pied d'alerte depuis la semaine dernière.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer