Un souvenir encore bien vivant

Les membres du NCSM Champlain ont commémoré la... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Les membres du NCSM Champlain ont commémoré la bataille de l'Atlantique, dimanche, à Chicoutimi.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Patricia Rainville
Le Quotidien

C'était jour de commémoration, dimanche, à la Réserve navale de Saguenay. Comme c'est le cas chaque premier dimanche de mai, les membres de la Marine royale canadienne ont souligné les sacrifices de Canadiens ayant combattu durant la bataille de l'Atlantique, la plus longue campagne de la Seconde Guerre mondiale.

Le capitaine de frégate Luc Tremblay (debout sur... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque) - image 1.0

Agrandir

Le capitaine de frégate Luc Tremblay (debout sur la petite plateforme) était l'invité d'honneur de la cérémonie.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Quelques dizaines de personnes s'étaient réunies à la Réserve navale pour assister à la commémoration organisée devant la rivière Saguenay. La cérémonie réunissait également des membres de l'Aviation royale, de l'Armée canadienne, ainsi que les membres de la Marine marchande. Ils étaient accompagnés de la garde du drapeau et de la Légion royale canadienne. 

« Aujourd'hui, nous nous rappelons des femmes et des hommes courageux qui ont tant sacrifié au service du Canada. Lors de la commémoration de la bataille, nous rendons hommage à ceux et celles qui ont perdu la vie au combat, nous réfléchissons sur le passé et nous célébrons l'excellence en mer aujourd'hui », a affirmé le capitaine de frégate Luc Tremblay, qui était l'invité d'honneur de l'événement. L'homme était d'ailleurs ravi de ce rôle, puisqu'il est originaire de la région, mais oeuvre aujourd'hui en Ontario. 

La bataille de l'Atlantique, dont l'enjeu était la suprématie de l'Atlantique Nord, dura 2075 jours, ce qui en fait la plus longue bataille de la Deuxième Guerre mondiale. Elle opposait les forces navales et aériennes alliées aux sous-marins, aux navires et aux aéronefs allemands et italiens, dont les cibles étaient les convois de navires marchands qui transportaient des cargaisons vitales de l'Amérique vers l'Europe. 

Au cours de cette campagne, la Marine marchande a perdu 70 navires et 1700 personnes.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer