À Alma

Compétition de drones: des conditions de vol difficiles

Certains drones des étudiants qui participent à la... (Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Certains drones des étudiants qui participent à la compétition étudiante canadienne de drones ont subi des bris samedi, en raison des forts vents qui rendaient l'atterrissage difficile.

Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Peu de drones ont survolé les terrains de l'aéroport d'Alma samedi, dans le cadre de la compétition étudiante canadienne de drones, en raison des forts vents qui ont balayé la région.

Les 150 étudiants qui proviennent de 13 universités canadiennes doivent localiser des nids d'oies et transporter des oeufs avec un drone pour relever le défi de la compétition.

Chasse aux oeufs

«Notre scénario faunique demande de faire des calculs d'oies et de détecter des nids, puis d'en extirper des oeufs rapidement, a expliqué le directeur général du Centre d'excellence sur les drones, Marc Moffatt. C'est un exercice qui doit être effectué rapidement et qui demande de trouver comment assurer la stabilité du drone.»

Pour être le plus réaliste, les oeufs dissimulés dans les nids sont des oeufs de poule. Les drones doivent donc les manipuler avec délicatesse.

Un premier défi de 45 minutes était proposé samedi, et un d'une durée de 30 minutes sera à l'horaire dimanche.

Samedi, plusieurs étudiants ont cependant choisi de ne pas faire voler leur appareil, pour éviter les bris. Certains ont tout de même décidé de tenter quelques manoeuvres dans les airs.

«Avec les vents, c'était assez difficile, surtout à l'atterrissage, car c'est à ce moment qu'un faux bond peut déstabiliser le drone et briser, l'hélice ou le moteur. Mais nous n'avons pas eu de perte de contrôle dans les airs», a précisé M. Moffatt.

Malgré les bris qu'ont subis certains drones samedi, Marc Moffatt assure que les étudiants n'hésitent pas à investir plusieurs heures de travail, de nuit s'il le faut, pour trouver des manières innovatrices de réparer rapidement ces équipements coûteux et de revenir en compétition le lendemain.

Dimanche

Le défi devrait être plus agréable à regarder dimanche, de 7h à 15h, puisque des vents moins forts sont annoncés. La compétition étudiante canadienne de drones, qui a débuté vendredi, se conclut dimanche soir par un banquet et une remise de prix.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer