Maison Jean-Eudes Bergeron: les résidants seront relocalisés

La ministre québécoise de la Santé publique, Lucie... (Jacques Boissinot, archives PC)

Agrandir

La ministre québécoise de la Santé publique, Lucie Charlebois.

Jacques Boissinot, archives PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Patricia Rainville
Le Quotidien

La ministre déléguée à la Protection de la jeunesse et à la Santé publique, Lucie Charlebois, assure que les résidants de la Maison Jean-Eudes-Bergeron d'Alma seront relocalisés dignement d'ici le mois de juillet prochain.

La nouvelle de la fermeture de cette ressource en déficience physique a été annoncée mercredi. La Coopérative de services à domicile de Lac-Saint-Jean-Est a expliqué cette décision par un manque de financement. Mercredi, le député de Lac-Saint-Jean, Alexandre Cloutier, s'est montré inquiet, questionnant le Centre intégré universitaire de santé et de services sociauxn (CIUSSS). « Comment se fait-il qu'on ait accepté le transfert de personnes en déficience physique alors qu'on ne s'était pas assuré de la pérennité de l'organisme ? », avait affirmé Alexandre Cloutier.

La ministre Lucie Charlebois a tenu à répondre à ces interrogations, lors d'un entretien accordé au Quotidien, jeudi. « Nous étions allés en appels d'offres et la coopérative avait rempli toutes les exigences. Nous n'allons pas intervenir ensuite dans la gestion et les choix budgétaires de l'organisme. La fermeture est la décision de la coopérative. De notre côté, ce que nous allons faire, c'est nous assurer que tous les résidants soient relocalisés », a indiqué la ministre. 

Le CIUSSS examine actuellement les options, afin de relocaliser ces résidants. Cette opération devrait être terminée en juillet.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer