Née dans le mauvais corps

Roxanne Laforest est prisonnière de son corps de... (Photo Le Quotidien, Isabelle Tremblay)

Agrandir

Roxanne Laforest est prisonnière de son corps de femme. Celle qui affirme être un homme lancera de son livre « Le secret de l'enfant qui a bercé ses larmes », jeudi soir, à la bibliothèque d'Alma.

Photo Le Quotidien, Isabelle Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Tremblay
Le Quotidien

« Je ne suis pas venue au monde dans le bon corps. » Roxanne Laforest vit dans un corps qui ne lui appartient pas. À 59 ans, l'Almatoise est un homme, et un vrai.

Dès l'âge de six ans, son mal de vivre était insupportable. Porter des robes la répugnait. Mais elle était obligée de le faire pour aller à l'école. C'était en 1962 et le sujet était tabou. Elle voulait mourir. Des tentatives de suicide, elle en a fait.

« Je faisais des crises à ma mère. Je devais porter le costume pour me rendre en classe. Ça me dégoûtait de penser à mon corps. Je n'étais pas bien. Je voulais changer de sexe et c'était clair, témoigne Mme Laforest. Quand un enfant n'est pas bien dans sa peau et qu'il veut changer de sexe, il ne faut pas attendre comme moi je l'ai fait. Dans mon cas, aujourd'hui, il est trop tard. »

À travers son second ouvrage Le secret de l'enfant qui a bercé ses larmes, Mme Laforest trace le portrait de son vécu. L'auteure y va de vibrants témoignages. Après deux ans d'écriture, elle ouvre son coeur et s'assume pleinement, en toute humilité. 

Elle adore la construction, la mécanique, le trappage, la taxidermie, la chasse et la pêche. La pratique de ses passions lui permet d'apaiser ses souffrances. 

« Je sais pratiquement tout faire. Pour réussir à vivre dans mon corps, je ne dois pas m'arrêter. Je ne suis pas bien. Je ne me regarde jamais dans le miroir. J'en suis incapable », raconte l'auteure, qui a reçu un diagnostic de cancer du sein en 2014. 

Aujourd'hui, elle a vaincu la maladie. Ce passage obligé lui a permis de retrouver une certaine sérénité à l'égard de l'enveloppe corporelle qu'elle habite. 

« Je n'ai pas eu un cancer féminin pour rien. Aujourd'hui, mon être est en mesure de faire la part des choses. Et si je veux continuer à vivre, je dois faire de la place à la femme qui m'accompagne depuis 59 ans. Si je ne refais pas faire mon sein, je repousserai encore cette femme. »

Roxanne Laforest a publié La souffrance dans l'âme en 2012.

Le lancement de son nouveau livre aura lieu jeudi, dès 19 h 30, à la bibliothèque municipale d'Alma.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer