De l'escalade dans l'église Christ-Roi

Le projet de transformation de l'église Christ-Roi en... (Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Le projet de transformation de l'église Christ-Roi en centre d'escalade nécessitera des investissements de 700 000 $.

Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une autre page de l'histoire catholique de la région a été tournée, jeudi. La paroisse Sacré-Coeur a confirmé la vente de l'imposante église du Christ-Roi, au centre-ville de Chicoutimi, à l'entreprise Beta Crux qui transformera le temple en centre d'escalade sur structure.

Le conseiller municipal Jacques Fortin, Michel Martineau, de... (Le Quotidien, Rocket Lavoie) - image 1.0

Agrandir

Le conseiller municipal Jacques Fortin, Michel Martineau, de Gestion Michel Martineau, le prêtre Jean Gagné, de la paroisse Sacré-Coeur, et le président du Club d'escalade de Chicoutimi, Louis-Philippe Pineault, ont confirmé la transformation de l'église du Christ-Roi en centre d'escalade qui portera le nom de Beta Crux. La dernière messe a été célébrée le 18 janvier 2014 dans ce temple qui a été depuis désacralisé.

Le Quotidien, Rocket Lavoie

La conférence de presse a été tenue dans le jubé de l'église qui accueillera d'ici quelques mois un Jumpaï en plus des autres structures autoportantes que les nouveaux propriétaires installeront dans la nef. Le projet nécessitera, selon le président de Beta Crux, Louis-Philippe Pineault, des travaux de l'ordre de 700 000 $. Ils permettront certaines réfections de la coquille de l'église en plus des aménagements pour créer ce nouveau centre d'escalade.

« L'immeuble est en très bon état. Nous avons mis beaucoup de temps pour négocier avec la paroisse pour éviter de nous retrouver avec des problèmes. Les investissements vont nous permettre de corriger de petits problèmes comme des fils électriques à certains endroits dans la toiture pour éviter la création de glace et l'infiltration d'eau. On doit aussi refaire le contour des fenêtres », assure le président.

Le groupe a déjà un local sur la rue du Havre. Il a été ouvert il y a deux ans. L'espace est devenu limité en raison de l'augmentation de l'achalandage qui correspond à l'augmentation de la popularité de ce sport au Québec au cours des dernières années.

Selon le président, les adeptes ou personnes qui souhaitent vivre cette expérience auront accès aux structures d'escalade pour un prix quotidien se situant entre 8 $ et 16 $. L'objectif des gestionnaires du nouveau centre est de compter sur un bassin de clientèle d'environ 1000 grimpeurs. Ils misent beaucoup sur l'aspect familial de cette activité puisque généralement, les parents accompagnent les enfants qui souhaitent vivre l'expérience.

L'installation du Jumpaï dans le jubé devrait permettre d'attirer une autre clientèle. Pour le moment, précise Louis-Philippe Pineault, les équipements seront loués à l'entreprise Gestion Michel Martineau. Beta Crux a l'intention de se porter acquéreur de la trampoline d'ici quelques années.

Le président de l'arrondissement de Chicoutimi et conseiller municipal Jacques Fortin a participé à la conférence de presse. Les fonctionnaires ont suivi l'évolution du projet puisque la ville subventionne des organismes qui logent au sous-sol de l'église. Cette vocation sera conservée.

Patrimoine religieux

Dans le cadre des travaux de réfection, Beta Crux a l'intention de conserver certains éléments du patrimoine religieux. Elle a ainsi obtenu la permission de l'évêché de conserver le Chemin de croix qui pourra être mis en évidence puisque les structures d'escalade seront installées dans l'axe central de la nef.

L'autel en granit dans le coeur sera démoli. Les responsables ont contacté Granit Moreau afin de vérifier si ce genre de structure pouvait être récupéré et il n'y a aucune autre solution que la démolition. Le coeur de l'église doit être complètement libéré pour faire place à un espace d'entraînement.

L'église du Christ-Roi a été construite en 1955-1956. Ce sont les architectes Ermand Gravel, Armand et Alfred Lamontagne qui ont conçu le temple. Le chiffre n'a pas été confirmé, mais un bénévole de la paroisse qui a assisté à l'événement a avancé que cet immeuble d'une qualité structurale exceptionnelle, construite sur des pilotis, avait coûté 1,2 million $. La présence de plusieurs entrepreneurs importants de l'époque dans cette paroisse aurait permis d'ériger une telle structure.

Le prix de la transaction n'a pas été confirmé. Selon l'abbé Jean Gagné, qui dirige la paroisse, la négociation finale sur le prix de vente sera conclue d'ici quelques semaines. Il est toutefois assuré que le projet ne sera pas remis en cause par cette négociation.

Le nom Beta Crux a été retenu comme dénomination commerciale pour le centre d'escalade. Le propriétaire est le Club d'escalade de Chicoutimi, un OSBL fondé pour réaliser le projet.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer