La Croix-Rouge vise 57 000 $

Dominique Drapeau, responsable du financement, Denise Gagnon, présidente... (Photo Le Quotidien, Isabelle Tremblay)

Agrandir

Dominique Drapeau, responsable du financement, Denise Gagnon, présidente de la Croix-Rouge Lac-Saint-Jean-Est, et Rose-Alice Boivin-Côté, présidente d'honneur de la campagne de financement.

Photo Le Quotidien, Isabelle Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Tremblay
Le Quotidien

La Croix-Rouge section Lac-Saint-Jean-Est lance sa nouvelle campagne de financement annuelle. Sous la présidence d'honneur de Rose-Alice Boivin-Côté de la Fromagerie Médard de Saint-Gédéon, la souscription vise à amasser une somme de 57 000 $ en 2017-2018.

Les fonds seront dédiés aux personnes victimes d'un sinistre sur le territoire de la MRC de Lac-Saint-Jean-Est. Par leur réconfort, les bénévoles de la Croix-Rouge apaisent la douleur que vivent des gens qui ont tout perdu, et ce, durant les trois jours qui suivent un événement malheureux.

Au cours de la dernière année, l'organisme est intervenu lors de 14 sinistres afin de venir en aide auprès de 40 personnes. Les bénévoles ont donné 47 heures de leur temps pour offrir l'aide nécessaire aux sinistrés. 

« Cette campagne financière est non seulement importante, elle est essentielle. Les services offerts par la Croix-Rouge dépendent entièrement de la générosité de la population en général et du milieu des affaires parce que nous ne recevons aucune subvention de la part du gouvernement », mentionne la présidente de la section Lac-Saint-Jean-Est, Denise Gagnon.

Plusieurs activités de financement auront lieu durant la prochaine année, dont une campagne de sollicitation auprès des entreprises locales. Deux barrages routiers seront aussi organisés.

Ayant été victime d'un sinistre en novembre 2015, Rose-Alice Boivin-Côté sera l'ambassadrice de la Croix-Rouge pour la prochaine année. 

La mère de famille a tout perdu à la suite d'un violent incendie qui a ravagé sa résidence. L'aide de la Croix-Rouge s'est avérée d'une grande utilité pour elle, son conjoint et leurs enfants. Elle compte témoigner de son vécu personnel pour démontrer l'importance de l'aide directe aux sinistrés.

« On était en état de choc et on n'a pas réalisé que l'on n'avait plus rien. Personnellement, je pensais que j'allais me recoucher dans ma maison. (...) Je ne pensais pas que la Croix-Rouge pouvait nous aider directement en région, mais il y existe de l'aide pour les gens qui restent à côté de chez nous. Je connais très bien tous les efforts et les ressources que nécessite un tel service. »




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer