Des chevreuils cognent aux portes

C'est tout aussi spectaculaire qu'anormal de voir des... (Photo courtoisie)

Agrandir

C'est tout aussi spectaculaire qu'anormal de voir des chevreuils cogner aux portes des maisons pour avoir de la nourriture.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélyssa Viau
Le Quotidien

C'est tout aussi spectaculaire qu'anormal de voir des chevreuils cogner aux portes des maisons pour avoir de la nourriture. De toute évidence, leurs comportements ont été modifiés à la suite à de gestes posés par l'humain.  

En réaction face à leurs charmants colporteurs, les personnes sollicitées répondront spontanément avec une offre de nourriture pas toujours appropriée pour ce type d'animal. Cette délicate attention renforcera le comportement de l'animal qui risque d'être en danger quand il croisera une personne ou un animal domestique moins ouvert d'esprit. Tout animal sauvage peut être conditionné avec de la nourriture et développer sensiblement les mêmes comportements que ces chevreuils vus à Edmundston au Nouveau-Brunswick. En revanche, c'est un peu moins drôle quand c'est un ours qui frappe à la porte ! Beaucoup de personnes prennent un grand plaisir à nourrir les animaux sauvages. Même si ce geste semble banal, il peut aussi causer beaucoup de tort. Plus on nourrit les chevreuils près de notre maison, plus ces derniers se désensibilisent à l'activité humaine et aux animaux domestiques, tels que les chiens. La vie de l'animal sauvage est en danger quand il n'a plus peur des humains, des prédateurs, des maisons et des voitures. Ils deviennent des proies faciles pour les chasseurs et une menace pour les automobilistes. Si on s'arrête en bordure de la rue pour nourrir un mignon chevreuil, il associera rapidement la nourriture aux voitures et aux humains. Cette cohabitation risque de finir tragiquement. De plus, si l'animal se fie sur cette nourriture pour survivre, il sera extrêmement déboussolé le jour où il ne trouvera pas sa ration.

Pour la plupart des internautes, ce genre de vidéo, remplie de tendresse, semble tout droit sorti d'un conte de fées. N'y voyant que de la magie, on risque de créer un engouement auprès des gens qui voudront apprivoiser la vie sauvage. C'est pourtant un comportement à éviter, pour le bien-être des bêtes.

La méfiance est une qualité qui assure la survie chez les animaux sauvages. Quand ils la perdent, c'est une mort imminente.

https://www.facebook.com/pierre.collin.589/posts/1763146077032737




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer