Un vote sur l'avenir de l'église Saint-Philippe d'Arvida le 19 avril

L'avenir de l'église Saint-Philippe d'Arvida sera discuté lors... (Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie)

Agrandir

L'avenir de l'église Saint-Philippe d'Arvida sera discuté lors d'une rencontre qui aura lieu le 19 avril prochain.

Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélyssa Gagnon
Le Quotidien

Un vent de fermeture plane sur l'église Saint-Philippe, à Arvida. Le conseil de fabrique invite les citoyens à prendre part à une rencontre le 19 avril à 18 h 30. Les points à l'ordre du jour sont les suivants : présentation de la situation financière de la Fabrique, avenir de l'église Saint-Philippe et vote, s'il y a lieu.

Le sujet fait beaucoup jaser à Arvida. Selon certaines informations qui circulent dans le voisinage, l'église pourrait être démolie pour paver la voie à la construction d'une résidence pour personnes âgées. Les représentants de la Fabrique n'ont pas voulu accorder d'entrevue, préférant consulter les paroissiens d'abord.

Conseiller municipal responsable de ce secteur, Carl Dufour a entendu les mêmes rumeurs. Il a bien l'intention de participer à la réunion du 19 et de prendre connaissance des intentions de la fabrique.

« Je n'en sais rien pour l'instant. J'ai entendu certaines choses et je vais suivre ce dossier de près. C'est une église de mon secteur et tout ce que je peux dire pour l'instant, c'est que la Ville a des leviers puissants pour la suite des choses. S'il y a un projet, il va falloir qu'il se réalise selon des règles précises », martèle Carl Dufour, qui veut éviter que l'histoire de l'église Fatima se répète.

Carl Dufour entend de l'inquiétude à Saint-Philippe. Étonnamment, les craintes exprimées proviennent davantage de jeunes résidants du quartier que de personnes plus âgées.

« Cette église n'est pas classée patrimoniale, mais elle est importante aux yeux de plusieurs citoyens. Si quelque chose se réalise là, il va falloir que ce soit socialement acceptable pour les gens de Saint-Philippe », poursuit-il.

Réflexion

Des élus de Saguenay, dont Carl Dufour, ont demandé aux autorités municipales de mettre en place des mesures de soutien pour préserver certains éléments du patrimoine religieux à Saguenay. L'élu croit qu'il ne serait pas étonnant que des subventions pour les églises soient bientôt annoncées par Saguenay. Le conseiller, dont le district chapeaute l'église Sainte-Thérèse, l'un des temples les plus riches d'Arvida en matière historique et architecturale, en appelle à une réflexion sérieuse concernant l'avenir des lieux de culte.

« Dans un monde idéal, toutes les églises devraient être conservées et ouvertes au culte, mais on sait que ça ne peut pas se passer comme ça et dans un horizon de 15 ans, il va y en avoir beaucoup moins. On pourrait assister à une fermeture massive au cours des prochaines années. La Ville a des leviers importants et il va falloir qu'elle assume ses responsabilités pour préserver certains éléments du patrimoine », réitère Carl Dufour.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer