Couillard: «Bon pour la région»

Philippe Couillard a accordé une entrevue au Quotidien... (Photo Le Quotidien, Louis Potvin)

Agrandir

Philippe Couillard a accordé une entrevue au Quotidien après la présentation du budget. Il était accompagné du député de Dubuc, Serge Simard.

Photo Le Quotidien, Louis Potvin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Philippe Couillard estime que le budget 2017 va améliorer la qualité de vie de la population du Saguenay-Lac-Saint-Jean et sera bénéfique pour la vitalité économique de la région.

« Pour moi, ce qui est à retenir, c'est le projet des deux morceaux manquants de la 70 ; soit le bout de Saint-Bruno à Alma et celui pour se rendre à La Baie qui ont été mis à l'étude dans le Plan québécois des infrastructures 2017- 2027 et les sommes mises de l'avant pour l'industrie touristique », a-t-il mentionné lors d'une entrevue avec Le Quotidien. Il était flanqué du député de Dubuc Serge Simard.

Le député de Roberval a indiqué que la mise à l'étude du prolongement de l'autoroute 70 représentait la première étape qui consiste à évaluer les coûts des travaux qui devraient s'élever à quelques centaines de millions de dollars. « Ça veut dire qu'on a la quasi-certitude que la 70 va être complétée dans quelques années. Mais je ne ferai pas l'erreur de donner un échéancier et d'avancer des coûts », a-t-il affirmé.

Philippe Couillard considère que la région pourrait mettre la main sur une partie des 123 M $ annoncés en tourisme. « Pour notre région, c'est du bonbon. Nous allons être en mesure de soutenir des projets de tourisme hivernal et d'aventure. On a déjà quelques projets en analyse que nous devrions pouvoir annoncer », a-t-il mentionné.

Philippe Couillard ne juge pas que les sommes de 46 M $ pour la foresterie sur cinq ans sont insuffisants. « Il faut se rappeler que l'an dernier, nous avions un budget historique de 230M $ pour la forêt. Le 46M $ s'ajoute donc à l'ensemble des mesures. Pour ce qui est de la question du bois d'oeuvre, il ne fallait pas inscrire nos intentions au budget, ça serait une grosse erreur, ça serait comme de peinturer la cible pour les Américains. Nous allons être au rendez-vous. On va soutenir nos entreprises avec un programme de garanties de prêts. On a les marges de manoeuvre et on veut que le fédéral se joigne à nous », a affirmé le premier ministre.

Aluminium

Bien qu'il n'y ait rien d'annoncé dans le budget concernant l'aluminium, Philippe Couillard a avancé que le CQRDA devrait obtenir du financement prochainement. Il rappelle qu'il reste des fonds de disponibles dans le fonds de diversification et que les entreprises peuvent bénéficier d'aide à l'exportation et aux manufacturiers innovants. De plus, les crédits liés à la Vallée de l'aluminium existent toujours.

Philippe Couillard estime que le programme pour soutenir l'agriculture biologique va intéresser les jeunes de la région qui souhaite se lancer dans ce type de production.

Finalement, l'agrandissement et la rénovation du Palais de justice de Roberval passent également à l'étape suivante, soit celle de la planification. Un projet de plus de 50 M $ qui pourrait être confirmé l'an prochain. 

Citoyens

Philippe Couillard juge que la population sort gagnante de ce budget qui vise à améliorer leur niveau de vie. « C'est un budget de santé financière retrouvé pour le Québec, dans le domaine de la santé, de l'éducation et du fardeau fiscal. Nous sommes dans un contexte d'incertitude, nous devions donc d'être prudents », a-t-il conclu.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer