Un brunch pour aider les proches aidants

Le comité organisateur du brunch-bénéfice de l'organisme Palli-Aide... (Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

Le comité organisateur du brunch-bénéfice de l'organisme Palli-Aide est très satisfait du succès de l'évènement. Environ 500 personnes se sont rassemblées à l'hôtel La Saguenéene, dimanche.

Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Environ 500 personnes se sont rassemblées à l'hôtel La Saguenéenne, dimanche matin, pour participer au brunch annuel de Palli-Aide. Grâce à l'argent amassé à l'aide de cette activité-bénéfice, l'organisme espère pouvoir accompagner encore plus de proches aidants cette année.

« C'est l'une de nos plus grosses activités de financement chez Palli-Aide. On le fait chaque année, tous les printemps, depuis 20 ans », raconte la directrice générale de l'organisme, France Sirois.

Elle est très satisfaite du déroulement du brunch-bénéfice, puisque plus de personnes que l'année dernière y ont participé. « Comme je suis la nouvelle directrice, et que je suis entrée en fonction récemment, c'est une belle réussite », ajoute Mme Sirois.

Les participants avaient droit à de nombreux prix de présence de la part des commanditaires de l'évènement. Ils pouvaient également participer à un encan silencieux pour remporter une toile qui était peinte en temps réel sur la scène qui se situait en avant de la salle, par l'artiste originaire de Chicoutimi, Jean Delisle.

Les fonds amassés dimanche, par la vente de billets et par l'encan silencieux, permettront à Palli-Aide de financer ses activités pendant l'année. « Comme on est un organisme communautaire à but non lucratif, il y a une partie de notre financement qui nous est donné. Toutefois, on doit compléter le montant par des campagnes de financement. Ça va nous servir pour notre centre de jour mobile, à accompagner des proches aidants et à donner de la formation. Même si ce sont des bénévoles qui accompagnent les personnes à domicile, on a quand même des intervenants qui donnent les formations et qui accompagnent les bénévoles », explique Mme Sirois.

Palli-Aide intervient auprès des personnes qui sont en soins palliatifs ou atteintes de maladies incurables. Il y a également un volet pour les enfants qui peuvent être à risque de décéder. « Tout le monde qui a besoin de soins peut profiter de nos services. Ils n'ont pas besoin d'être en soins palliatifs. S'ils ont besoin d'accompagnement parce qu'ils ont reçu un diagnostic de maladie incurable, on est là également », assure la directrice générale de l'organisme.

Il est important, selon elle, que Palli-Aide continue de donner ses services. « Actuellement, on fait beaucoup de publicité pour promouvoir l'accompagnement à domicile et le fait de rester le plus longtemps chez soi. Mais lorsque les gens, par exemple des conjoints, s'accompagnent, les proches aidants sont laissés à eux-mêmes. Ce n'est pas leur rôle, ce n'est pas habituel pour eux, ce ne sont ni des infirmiers ni des médecins. Alors ils s'épuisent », explique Mme Sirois. 

Elle ajoute que Palli-aide peut donc les aider dans cette tâche, faire sortir les proches aidants de temps en temps, ou encore accompagner les personnes seules, pour donner présence et écoute. « Ça fait la différence », conclut-elle.

Palli-Aide fêtera ses 30 ans d'existence cet automne. Plusieurs autres activités, ouvertes à la population, seront tenues au cours des prochains mois. Entre autres, une marche pour les soins palliatifs se tiendra au mois de mai.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer