Le PQ plaît encore aux jeunes

Une quarantaine de membres du Parti québécois se... (Photo Le Quotidien, Yohann Gasse)

Agrandir

Une quarantaine de membres du Parti québécois se sont rassemblés à Jonquière dans le cadre du congrès de circonscription. Le président de la circonscription de Jonquière, Daniel Brassard, la députée de Marie-Victorin, Catherine Fournier, et le député de Jonquière, Sylvain Gaudreault, ont également participé à l'exercice.

Photo Le Quotidien, Yohann Gasse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Présenter leurs idées, discuter de l'avenir du Parti québécois (PQ) et faire entendre leurs revendications, voilà ce que sont venus faire les membres du PQ de la circonscription de Jonquière, qui se sont rassemblés dimanche dans le cadre du congrès de circonscription. La députée de Marie-Victorin, Catherine Fournier, la plus jeune femme à avoir été élue à l'Assemblée nationale, était d'ailleurs invitée à y participer.

« C'est quelque chose qui se vit dans chaque circonscription au Québec, mais pas simultanément. C'est l'occasion pour les gens d'étudier ce qu'on appelle la proposition principale, qui deviendra le programme du Parti québécois. On va adopter des résolutions qui vont ajouter, modifier ou remplacer des éléments de la proposition principale », mentionne le président de la circonscription de Jonquière, Daniel Brassard.

Préparation

Ce congrès local sera suivi d'un congrès régional, qui lui mènera au congrès national du PQ, organisé au mois de septembre. Les membres dans le comté de Dubuc se rassemblaient également dimanche.

« Le programme du Parti québécois part toujours de la base, de ses militants. Ça chemine jusqu'au national, où c'est encore les militants, par délégation, qui se prononcent », poursuit M. Brassard.

Malgré le changement d'heure et le temps froid, le président de la circonscription est satisfait du déroulement de la journée et de la participation d'une quarantaine de membres.

La députée Catherine Fournier a évidemment prononcé une allocution, retraçant son parcours comme jeune députée et parlant des dossiers qu'elle pilote en tant que porte-parole de l'opposition officielle en matière d'habitation et de protection des consommateurs.

« C'est une personne jeune, c'est important de le mentionner. Pour ceux qui s'inquiètent, il y a de la relève au Parti québécois. Nous avons 13 000 membres de moins de 30 ans, ce qui est plus que le nombre total de membres de la Coalition avenir Québec et de Québec solidaire. Je crois que, présentement, les jeunes sont attirés par notre vision sur l'environnement », ajoute Daniel Brassard.

« Ce qui m'a attiré dans le Parti québécois, personnellement, c'est que ç'a toujours été le parti des grandes réformes, mentionne Mme Fournier. Il a laissé sa marque dans l'histoire, mais c'est un parti qui reste très ancré dans la population et qui rassemble. Les jeunes ont peut-être une vision un peu plus idéaliste, mais je pense qu'ils savent qu'avec le PQ, c'est possible de réaliser ces idées. C'est également possible pour eux d'amener leurs idées et de participer à construire l'avenir du Québec. »

Nombreuses idées débattues

Plusieurs idées ont été débattues par les membres, touchant une panoplie de sujets.

« Ici, on sent qu'il y a un intérêt particulier pour l'économie, pour l'environnement, le développement des régions, la décentralisation. Donc, on veut redonner aux régions davantage de pouvoir et poser la lutte aux changements climatiques comme l'un des piliers du Parti québécois, au même titre que la souveraineté », conclut le député de Jonquière, Sylvain Gaudreault.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer