Incendie à Alma: longue enquête pour la SQ

Le Pub Le Jeannois et le Dooly's ne... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Le Pub Le Jeannois et le Dooly's ne font désormais plus partie du paysage d'Alma.

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Tremblay
Le Quotidien

La vie a repris son cours au centre-ville d'Alma, vendredi, au lendemain d'un violent incendie qui a dévasté le Dooly's et le Pub Le Jeannois. La disparition des commerces laisse un trou béant, sur la rue Sacré-Coeur.

Le Pub Le Jeannois et le Dooly's ne... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens) - image 1.0

Agrandir

Le Pub Le Jeannois et le Dooly's ne font désormais plus partie du paysage d'Alma.

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

L'enquête de la Sûreté du Québec et du Service des incendies visant à déterminer les circonstances de l'incendie est loin d'être complétée. 

La scène complètement glacée rend la tâche des enquêteurs beaucoup plus complexe. Toutes les hypothèses sont encore sur la table. Les autorités ne sont pas en mesure de confirmer si l'incendie est de nature criminelle ou accidentelle. 

Selon ce qu'il a été possible d'apprendre, plusieurs personnes auraient été interrogées dans les heures qui ont suivi l'éclosion du brasier. « Toutes les pistes sont envisagées, nous sommes en tout début d'enquête », a mentionné le chef de division, Steeve Groleau. À la Sûreté du Québec, l'escouade des crimes majeurs tente également de faire la lumière sur cette affaire. 

À vendre

La bâtisse commerciale appartenant à Jeffrey Chenard était à vendre depuis 2015, au coût de 1 595 000$. Élément qui suscite bien des questionnements en milieu almatois puisque le jour de l'incendie, le propriétaire de l'endroit a déclaré aux médias qu'il s'apprêtait à investir trois quarts de millions de dollars dans son commerce. 

« Ce n'est pas parce que tu as une maison à vendre que tu ne peux pas faire de rénovations. Les démarches étaient complétées à 90% pour avoir du financement auprès d'une institution bancaire. On attendait une réponse dans les jours qui suivent. Nous souhaitions rafraîchir l'immeuble afin de nous ajuster au nouveau concept de la bannière Dooly's. Le processus était très coûteux », a affirmé M. Chenard.

Les membres du conseil municipal d'Alma se réuniront à huis clos, lundi soir. Les élus feront un survol de l'événement. Au bureau du maire, la responsable des communications, Audrey-Claude Gaudreault, affirme que la priorité de la municipalité est de s'assurer que la sécurité de la population soit assurée à l'extérieur du périmètre du sinistre. Elle ajoute que l'endroit devra être bien nettoyé, le tout, sous la responsabilité du propriétaire.

Selon le rôle d'évaluation foncière d'Alma pour les années 2016, 2017 et 2018, le terrain des commerces est évalué à 178 400$ alors que la valeur de l'édifice était de 355 300$. Jeffrey Chenard estime que la reconstruction des commerces pourrait coûter 4,5 millions de dollars.

Événements

À 5h15, jeudi matin, les pompiers étaient appelés pour un début d'incendie au centre-ville. Rapidement, l'édifice s'est embrasé. L'alarme générale a été sonnée. Une heure et demie plus tard, l'immeuble s'effondrait. Plus de 60 pompiers d'Alma et des casernes environnantes ont combattu les flammes.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer