Route d'accès du cap au Leste: le ministre interpellé

Les propriétaires de la Pourvoirie du Cap au... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

Les propriétaires de la Pourvoirie du Cap au Leste de Sainte-Rose-du-Nord, Henri-Jean et Sylvie Vittecoq, ont eu l'occasion d'échanger brièvement avec le premier ministre du Québec, Philippe Couillard.

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le maire de Sainte-Rose-du-Nord, Laurent Thibeault, a profité du dévoilement de la programmation du ministère des Transports du Québec pour sensibiliser le ministre Laurent Lessard à la nécessité de soutenir sa municipalité pour la réfection de la route d'accès au cap au Leste, sur lequel est érigée la pourvoirie qui a dans ses cartons un important projet de développement immobilier de 3 M$.

La route de sept kilomètres qui relie la route 172 à la zone située en bordure du Saguenay fait partie du réseau routier secondaire remis aux municipalités dans le cadre de la réforme Ryan en 1993. Depuis 18 ans, le promoteur et propriétaire de la pourvoirie doit moduler le calendrier de ses activités en fonction d'une fermeture de la route pendant le dégel, ce qui génère une baisse d'achalandage significative.

Le maire Laurent Thibeault a profité de la rencontre pour expliquer au ministre des Transports que sa municipalité, qui compte 401 habitants, n'a pas les ressources pour réaliser les travaux nécessaires pour rendre la route d'accès au site du cap au Leste sécuritaire et, surtout, carrossable en tout temps. Pas moins de 20 000 touristes européens transitent par cette route en autobus chaque année et le pourvoyeur compte augmenter cette fréquentation. Henri-Jean Vittecoq et sa conjointe ont été en mesure d'expliquer la problématique au ministre. Ce dernier a rétorqué qu'une enveloppe de 50 M$ était disponible et que la municipalité devait faire des choix.

Sainte-Rose-du-Nord a déjà identifié la Descente des femmes comme priorité. Le maire Thibeault a rappelé au ministre des Transports que sa municipalité accueillait 80 000 touristes par année et qu'elle n'avait d'autres choix que de procéder aux travaux de réfection de la route de la Descente des femmes. En même temps, le maire souhaite que la Pourvoirie du Cap au Leste puisse poursuivre ses investissements puisque cette entreprise est devenue le principal employeur pour les municipalités de Sainte-Rose-Du-Nord et Saint-Fulgence.

Le propriétaire Henri-Jean Vittecoq, qui a assisté au point de presse, a confirmé au Quotidien qu'il projetait la construction de 10 chalets haut de gamme sur les terrains de la pourvoirie. Il s'agit d'une formule condotel ou les propriétaires de chalets donneraient la location de leur propriété en gestion à la pourvoirie pour les périodes où ils ne les occupent pas. On parle dans ce projet de chalets d'une valeur de 300 000 $ qui s'inspireront des constructions en bois déjà érigées sur le site et qui composent le complexe immobilier de la pourvoirie.

Le ministre des Transports est demeuré prudent dans ses réponses. Il pourrait toutefois faire un détour par le cap au Leste lors de sa prochaine visite dans la région.

Le maire Laurent Thibeault affirme que sa demande ne constitue pas une première pour le gouvernement. Québec est intervenu dans deux dossiers similaires dans la Mauricie.

Association touristique

Dans un autre ordre d'idée, le maire Laurent Thibeault ne décolère pas face au comportement de l'Association touristique régionale qu'il accuse de se spécialiser dans les salons internationaux au lieu de supporter les initiatives locales comme le financement du kiosque d'information touristique.

Laurent Thibeault n'écarte pas l'idée de convaincre ses collègues de la table de la MRC de rejeter l'entente de partenariat touristique régionale pour l'amélioration de l'offre. Cette entente prévoit que la MRC du Fjord verse 1,20 $ par citoyen à l'organisme. Selon Laurent Thibeault, il serait temps que l'association rende des comptes puisqu'elle a profité d'une augmentation de 50 % de nuitée (2$ à 3$) autorisée par Québec.

L'ATR a fait savoir au Quotidien qu'elle ne participe pas au financement des kiosques touristiques.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer