Un congrès pour les femmes élues des Premières Nations

Gilbert Dominique, Marjolaine Étienne et Geoffrey Kelley ont... (Photo Le Quotidien, Louis Potvin)

Agrandir

Gilbert Dominique, Marjolaine Étienne et Geoffrey Kelley ont annoncé la tenue d'un congrès des femmes élues des Premières Nations.

Photo Le Quotidien, Louis Potvin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Des femmes autochtones de partout au Québec participeront à un congrès des femmes élues des Premières Nations qui se tiendra à Roberval en avril.

Le ministre des Affaires autochtones, Geoffrey Kelley, en a fait l'annonce en confirmant une aide financière de 201 000 $ de son gouvernement. « Il est important de souligner l'importance de l'autonomie économique des femmes autochtones pour ainsi éviter qu'elles se retrouvent dans une situation précaire. Nous soutenons aussi les femmes dans leur volonté d'être plus présentes dans les instances politiques », a mentionné le ministre lors d'une conférence de presse à Mashteuiatsh.

Pour la vice-chef Marjolaine Étienne, il s'agit d'un colloque très important qui parlera principalement du développement de l'entrepreneuriat chez les femmes autochtones. « Au Québec, 9 % des femmes non autochtones sont à la tête d'une entreprise comparativement à 1 % chez les femmes autochtones. Nous voulons améliorer cette proportion. Nous voulons développer l'entrepreneuriat d'autant plus que les femmes sont plus scolarisées que les hommes et démontrent une volonté de devenir des femmes d'affaires », a-t-elle affirmé.

Le colloque, qui se tiendra du 3 au 6 avril, devrait accueillir 50 femmes siégeant à des conseils de bande. Ce congrès sera l'occasion pour ces femmes d'échanger sur la place qu'elles peuvent occuper dans les communautés et des moyens pour y parvenir. Des ateliers et des conférences viseront à leur donner des outils pour développer leur autonomie économique et politique.

Sur ce dernier point, la présence des femmes en politique est en augmentation, toujours loin de la parité. En effet, sur les 253 postes politiques dans les différentes réserves autochtones, 90 sont occupés par des femmes.

Pour le chef Gilbert Dominique, une plus grande autonomie des femmes n'aura que des effets bénéfiques pour les communautés. « Il faut soutenir nos femmes à s'épanouir dans nos communautés. Leur plus grande contribution et leur plus grande autonomie économique seront déterminantes pour retrouver notre santé », a-t-il affirmé, faisant référence aux différentes difficultés sociales qu'on retrouve dans les réserves.

Bon espoir pour une entente

Le chef Gilbert Dominique et le ministre des Affaires autochtones Geoffrey Kelley pensent qu'une entente sur un projet partiel de traité sur l'autonomie gouvernementale d'ici le 31 mars est possible.

«J'ai bon espoir que nous allons avoir un projet de texte qui couvrira environ 85% des demandes. Et ça représente des aspects très significatifs comme ceux du financement et de la mise en oeuvre. Il y a certaines divergences, mais rien pour bloquer le processus. Ces divergences pourront être discutées plus tard et faire l'objet d'ententes spécifiques», a mentionné le chef de Mashteuiatsh.

«Moi je crois fermement qu'un traité est la voie de l'avenir. C'est une déception que ça prenne beaucoup de temps. Les enjeux sont complexes, mais j'ai rencontré les négociateurs et on avance très bien, mais il reste des problématiques qui sont très complexes dont celle avec la nation de Wendake. J'ai toujours dit au chef Dominique qu'à la fin du processus, il restera peut-être quelques points de divergences, mais ça va être aux gouvernements de trancher. Les échos que j'ai, c'est que ça avance et il faut être en mesure de trouver une façon de procéder pour arriver à l'échéancier», a mentionné pour sa part le ministre Kelley.

Pour ce qui est du conflit d'appartenance et d'usage du territoire situé dans le secteur du parc des Laurentides entre Mashteuiatsh et Wendake, une médiation est en cours. Gilbert Dominique pense qu'il est possible de s'entendre sur une utilisation de ce vaste territoire.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer