Marcel Savard lutte toujours pour sa vie

Cette photo témoigne bien de l'élan de sympathie... (Photo courtoisie, Mélyssa Roy)

Agrandir

Cette photo témoigne bien de l'élan de sympathie soulevé par le terrible accident subit par Marcel Savard. Les messages d'encouragement sont nombreux sur les médias sociaux.

Photo courtoisie, Mélyssa Roy

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Le coureur de motoneige Marcel Savard lutte toujours pour sa vie. Son état est critique, mais une lueur d'espoir anime ses proches.

Le pilote a donné signe de vie jeudi, lui qui souffre d'un traumatisme crânien sévère. « Jeudi après-midi, il a ouvert un oeil et il a serré une main. Puis, plus tard en soirée, je lui ai dit : ''Marcel si tu m'entends donne signe de vie et tourne toi la tête pour avoir un bec de Geneviève ! '' Il a ouvert les deux yeux, il s'est tourné et il a eu son bec sur le front. Ça nous a vraiment encouragés », raconte son ami, mécano et chef de l'équipe de course du # 29 Sylvain Néron.

Ce réveil de Marcel redonne de l'espoir aux membres de sa famille et amis qui sont à son chevet depuis le terrible accident qu'il a subi samedi dernier lors du Grand Prix Desjardins du Festival d'hiver de Roberval. Sous la force de l'impact, Marcel a perdu son casque, s'est fracturé une vertèbre et un bras. Le pilote a donc subi un traumatisme crânien sévère. 

Les médecins se montrent donc encore très prudents sur les chances de survie. « La lésion à la tête est importante. Les médecins nous donnent l'heure juste. Marcel n'est pas sauvé, même si sa réaction d'hier est encourageante. Aussi, comme il est en mesure de respirer par lui-même il s'agit d'un autre signe encourageant. Par contre, le chemin de la guérison est encore loin. Il a franchi une marche jeudi, mais il reste beaucoup de chemin à faire. Est-ce qu'il aura des séquelles importantes s'il revient ? », se question Sylvain Néron.

Comme Marcel est en très grande forme et est une force de la nature, son ami pense qu'il va s'en sortir.

Les messages d'encouragement et d'amour se sont multipliés au cours de la semaine sur différentes pages Facebook. Plusieurs soulignent que Marcel est en train de faire la plus difficile course de sa vie, mais qu'il va franchir l'arrivée avec le drapeau à damier.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer