Chute mortelle dans une fosse

Un important déploiement a pris part à une... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Un important déploiement a pris part à une opération de sauvetage, jeudi après-midi, dans les anciennes installations de la cartonnerie Cascades, dans l'arrondissement Jonquière. L'endroit est laissé à l'abandon, depuis juillet 2015.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Tremblay
Le Quotidien

Un homme de 55 ans est mort dans des circonstances tragiques, jeudi après-midi, dans l'ancienne usine de Graphic Packaging, sur le chemin Saint-André, dans l'arrondissement de Jonquière.

Un camion de déneigement s'est rendu sur place... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie) - image 1.0

Agrandir

Un camion de déneigement s'est rendu sur place puisque l'endroit n'était pas accessible en raison de la neige.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

La victime, un homme de 55 ans, a... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie) - image 1.1

Agrandir

La victime, un homme de 55 ans, a été transportée au centre hospitalier à 18h15.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Une vaste opération de sauvetage a été mise en branle, vers 16 h 39, après que la victime ait fait une chute importante dans une fosse. Le déploiement était impressionnant.

Selon les informations obtenues auprès de la Sécurité publique de Saguenay, il serait mort sur le coup après être tombé d'une hauteur équivalente à un étage et demi.

Au moment d'écrire ces lignes, il était trop tôt pour en savoir davantage sur les circonstances entourant le drame. Impossible de savoir s'il s'agissait d'un travailleur s'affairant au démantèlement de l'usine désaffectée.

Sur place, la tension et l'émotion étaient palpables. Rongés par l'inquiétude, des membres de la famille de l'homme, dont ses deux enfants, tournaient en rond. En état de choc, pendant que les secours faisaient leur travail, ils ne savaient pas dans quel état se trouvait la victime. Atterrés, ceux-ci se refusaient à tout commentaire. Impuissants, ils observaient ce qu'il était possible de voir de la scène, puisque le bâtiment était inaccessible.

Sous le regard de plusieurs curieux, les premiers répondants sont parvenus de peine et de misère à se rendre à la victime puisqu'une grande quantité de neige se trouvait sur le chemin d'accès menant au bâtiment. Un camion de déneigement a été appelé sur les lieux.

Il aura fallu attendre de longues minutes avant que l'homme puisse être conduit au centre hospitalier. Ce dernier a été transporté en motoneige, sur un traîneau-civière, jusqu'à une ambulance venue à sa rencontre. Il était rendu 18 h 15.

« Nous avons eu un appel pour une personne qui était prisonnière dans un espace clos. Des équipes d'espace clos et de motoneigistes se sont rendues sur les lieux en compagnie des ambulanciers pour porter assistance à la victime qui était à l'intérieur du bâtiment. La CSST aura possiblement à faire une enquête », a mentionné Guy Béland, chef de division pour le service des incendies de Saguenay. 

Le Service d'identité judiciaire a été appelé sur les lieux. Des enquêteurs sont aussi chargés de faire la lumière sur ce qui s'est produit. Cependant, en raison de la dangerosité de l'endroit, la Sécurité publique a pris la décision de faire l'analyse de la scène au cours de la journée de vendredi.

Une équipe de pompiers à motoneige est parvenue... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie) - image 2.0

Agrandir

Une équipe de pompiers à motoneige est parvenue à transporter l'homme sur un traîneau civière, jusqu'aux ambulanciers qui l'attendaient. À bord de leur ambulance, ils n'étaient pas en mesure de se rendre au bâtiment en raison de la grande quantité de neige au sol.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Rappel des faits

L'entreprise Graphic Packaging a mis la clé sur la porte de l'ancienne cartonnerie Cascades, le 13 juillet 2015, entraînant la mise à pied de ses 140 travailleurs.

L'immeuble a été vendu à une compagnie à numéro, 2 477 621 Ontario Inc., en décembre 2015. La société mère de cette entreprise, BayShore Groups, se spécialise dans l'acquisition et le recyclage de sites industriels.

La transaction impliquait l'ensemble des bâtiments et équipements, ainsi que plusieurs lots de terrain situés en bordure de la rivière aux Sables. Au cours des mois qui ont suivi l'acquisition, l'usine a été démantelée. Les équipements ont été vendus à l'encan en août 2016.

Par la voie des médias, le président de BaySkore, expliquait récemment que son entreprise se préparait à démolir l'usine et à décontaminer le site.

Graphic Packaging a aussi fait la manchette, en décembre dernier, en raison d'une somme de 750 000 $ en taxes impayées, mais aussi à cause de l'état délabré des lieux.

Selon le rôle d'évaluation, la valeur totale de l'immeuble situé au 4010 chemin Saint-André atteint 7,1 millions $. Le bâtiment vaut 5,6 millions $, alors que le terrain est évalué à 1,5 million $.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer