Pilote en cour le 16 mars... et le 11 avril

Pascal Pilote... (Archives Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Pascal Pilote

Archives Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Isabelle Tremblay
Le Quotidien

La seconde cause judiciaire dans laquelle est impliqué l'homme d'affaires et conseiller municipal Pascal Pilote a été remise au 11 avril, au Palais de justice d'Alma.

À la suite d'une bagarre survenue au bar Le Perroquet l'automne dernier, Pilote fait face à des charges de voies de fait.

Il subira d'abord un premier procès relativement à des événements similaires survenus l'été dernier, au centre-ville d'Alma. 

Dans ce premier dossier, l'homme, qui est aussi président de l'aéroport d'Alma, subira son procès le 16 mars, en même temps que son présumé complice Jeffrey Chénard. Il doit répondre à des accusations d'avoir proféré des menaces de mort et de voies de fait avec lésions corporelles.

L'histoire remonte au mois de juin 2016, alors que Pilote aurait asséné des coups à un autre homme d'affaires jeannois, Steeve Boucher. L'altercation se serait produite au bar-restaurant Mario Tremblay.

Dans cette affaire, Chénard est accusé de voies de fait ayant causé des lésions corporelles par le biais de la complicité. Les deux accusés ont plaidé non coupables.

Pascal Pilote a déjà des antécédents judiciaires à son actif. Il a été reconnu coupable d'avoir conduit avec les facultés affaiblies, de refus de se soumettre à un test d'ivressomètre, de voies de fait avec lésions corporelles et d'entrave, des dossiers qui remontent à la fin des années 1990.

Malgré ses antécédents judiciaires, ce dernier est toujours habile à siéger au conseil municipal. Pour être déclarée inhabile, une personne doit être déclarée coupable d'un acte qui constitue un acte punissable de deux ans d'emprisonnement ou plus. L'inhabilité dure soit cinq ans, soit le double de la période d'emprisonnement. 

Au plan politique, il n'a d'ailleurs toujours pas annoncé ses couleurs, à savoir s'il compte solliciter ou non un nouveau mandat, lors des élections de novembre prochain.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer