Gaudreault dénonce le refus de Couillard

Sylvain Gaudreault... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Sylvain Gaudreault

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le député de Jonquière, Sylvain Gaudreault, a critiqué le ministre responsable de la région et premier ministre du Québec, Philippe Couillard. Selon lui, il a fait faux bond à une interpellation de la députation régionale qui voulait débattre des problèmes qui plombent l'économie.

« Par courtoisie, pour démontrer notre désir de collaborer avec le premier ministre, nous l'avions avisé dès le 2 février que nous souhaitions sa participation à l'interpellation prévue pour le vendredi 17 février. Son désistement démontre à la population qu'il ne s'occupe pas de sa région, alors que nous manquons de grands investissements pour soutenir la création d'emplois », a déclaré le député péquiste de Jonquière.

Ce dernier, qui occupe également la fonction de critique en matière de développement régional au sein de l'opposition, doute sérieusement de la volonté du gouvernement libéral de défendre l'intérêt des régions du Québec alors que les politiques mises en place ont eu pour effet d'amplifier l'érosion de l'emploi un peu partout.

« Depuis 2014, sous les commandes du premier ministre, les libéraux ont fermé plusieurs bureaux régionaux de ministères, aboli les conférences régionales des élus et le fonds de développement régional pour en mettre un moins avantageux en place. Aujourd'hui, le premier ministre ajoute l'insulte à l'injure en refusant de débattre de ses choix devant la population », dénonce le député péquiste.

La députation péquiste régionale considère qu'en acceptant de participer au débat de vendredi, le premier ministre aurait pu aider à mettre en place des solutions aux différents problèmes économiques ainsi que ceux des services publics régionaux. « À la place, a conclu Sylvain Gaudreualt, Philippe Couillard opte pour la politique du ''laisser-aller''. C'est comme si la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean était devenue orpheline politiquement. »




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer