Du hockey-bottine pour le Café-Jeunesse

La direction du Café-Jeunesse a présenté la présidente... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

La direction du Café-Jeunesse a présenté la présidente d'honneur de son activité bénéfice, la députée Mireille Jean.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

Le Café-Jeunesse de Chicoutimi soulignera ses trente ans les 10 et 11 mars prochains avec la tenue d'un premier tournoi de hockey-bottine dans la cour de l'église du Christ-Roi, sous la présidence d'honneur de la députée Mireille Jean.

En conférence de presse, Marie-Michelle Rancourt, membre de la  direction du Café-Jeunesse, a fait savoir que 16 équipes formées d'au moins une fille ayant défrayé 300 $ chacune se feraient la lutte dans ce tournoi amical. 

La veille, le Café-Jeunesse organisera un Café et Biscottis sous forme de «5 à 7» juste avant la mise au jeu officielle du tournoi afin de réunir les jeunes bénévoles, employés et partenaires ayant fréquenté le Café-Jeunesse dans les dernières décennies.

Marie-Pier Tremblay, présidente du Café-Jeunesse, a mentionné que le tournoi de hockey constituera la principale source d'autofinancement du café dans le contexte de diminution des subventions et coupures provenant de sources publiques comme c'est le cas avec le Programme de soutien aux organismes communautaires dont les budgets ne suffisent plus à la tâche. Le Café-Jeunesse gère un budget annuel d'environ 220 000 $. 

La présidente d'honneur, Mireille Jean, a lancé un appel aux entrepreneurs afin qu'ils inscrivent ou commanditent une équipe, une action destinée à supporter un organisme qui joue un rôle essentiel dans la municipalité en répondant à toutes sortes de besoins pour une clientèle composée de jeunes adultes, jeunes parents âgés de 18 à 30 ans. 

Selon les données fournies, le Café-Jeunesse répond annuellement à 800 personnes différentes sous forme d'interventions individuelles, atelier de cuisine, dépannage alimentaire, jardin collectif,  prévention en matière de sexualité.

Mme  Tremblay a rappelé que le Café-Jeunesse  est né de la mobilisation de jeunes adultes membres de la Jeunesse ouvrière chrétienne (JOC) et du Centre du Lac Pouce dans la volonté d'offrir un lieu de rassemblement et des ressources physiques aux groupes de jeunes organisés et non rejoints du grand Chicoutimi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer