Mairie de Saguenay: Éric Larouche en réflexion

Éric Larouche admet être en réflexion quant à... (Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Éric Larouche admet être en réflexion quant à la mairie de Saguenay.

Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Patricia Rainville
Le Quotidien

L'homme d'affaires Éric Larouche songe à la mairie de Saguenay. Son nom figure dans un sondage réalisé par la firme Segma, proposant des candidats potentiels à la succession à Jean Tremblay. Et le propriétaire de l'Hôtel Chicoutimi et de l'entreprise Pétroles RL confirme être en réflexion à ce sujet.

Le sondage téléphonique propose différents candidats, notamment Arthur Gobeil, Josée Néron, Luc Boivin, Priscilla Nemey, Richard Martel, Jean-Pierre Blackburn et Éric Larouche.

Il n'a pas été possible, jeudi, de savoir qui avait commandé ce sondage. Le président du Parti des citoyens de Saguenay, René-Philippe Harvey, a nié que son parti était derrière ce sondage. Même chose pour l'Équipe du renouveau démocratique (ERD).

Le sondage a fait jaser tout au long de la journée de jeudi. Joint en soirée par Le Quotidien, Éric Larouche a admis avoir été sollicité par plusieurs personnes au cours des derniers mois, mais refuse de dire d'où viennent ces propositions.

« Une chose est certaine, ce n'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd. Et je suis flatté que mon nom se retrouve dans ce sondage. Je réfléchis », a admis l'homme d'affaires, qui est impliqué dans plusieurs causes, notamment celle de la Fondation pour l'enfance et la jeunesse. Il est également le premier président des Associations touristiques régionales associées du Québec (ATRAQ).

Toutes ces obligations pèseront donc dans la balance, a ajouté Éric Larouche.

« J'ai des entreprises, mais je suis surtout le papa d'un nouveau-né. Je m'accorde un temps de réflexion et je me donne jusqu'à la fin du mois de mars pour prendre une décision », a-t-il indiqué.

Il n'a pas été possible, jeudi, de discuter avec les autres personnes nommées dans ce sondage. Mais le coach des Marquis de Jonquière, Richard Martel, avait affirmé ne pas vouloir se lancer en politique dernièrement et Jean-Pierre Blackburn n'a pas retourné l'appel du Quotidien. Du côté de Luc Boivin, il a dit qu'il rendrait sa décision dans les prochains mois.

Présentement, seuls Arthur Gobeil et Josée Néron ont confirmé leur intention de briguer la mairie de Saguenay.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer