Acquisition des Croisières du Fjord: Saguenay peut aller de l'avant

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, s'est dit... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, s'est dit satisfait que le MAMOT ait statué que l'opération d'un services de navettes puisse être offerte par Promotion Saguenay.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

À la lumière des informations transmises par le sous-ministre Marc Croteau, du ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire (MAMOT), tout indique que Promotion Saguenay peut se porter acquéreur des Croisières du Fjord, ce qui réjouit le maire Jean Tremblay.

Lors de la séance du conseil municipal de lundi, M. Tremblay avait une bonne nouvelle à annoncer. Vendredi, Marc Croteau a fait parvenir une note concernant la lettre qu'il a transmise le 11 janvier dernier, dans laquelle il mettait en garde Saguenay contre la pratique d'activités commerciales. Dans sa note, le sous-ministre a indiqué qu'il ne souhaitait pas porter un jugement sur la décision de l'organisme, mais plutôt inviter la Ville à faire des vérifications légales, chose qui aurait été faite, selon ce que la Ville lui aurait indiqué.

M. Croteau ajoute que des municipalités ou organismes municipaux offrent déjà des services de navettes, traverses ou excursions de bateau.

« Bien que seul un tribunal dispose de l'autorité nécessaire pour statuer dans ces matières, il est raisonnable de croire que de telles activités puissent faire partie de l'offre de services qu'une municipalité peut offrir à ses citoyens ou à ceux qui visitent son territoire. »

Selon les informations transmises par le maire, Chambly, Lachine, Rimouski, Lac Témiscouata et Saint-François-du-Lac offriraient de tels services. Promotion Saguenay souhaiterait utiliser les deux bateaux-mouches pour faciliter le transport des passagers en visite à bord des grands bateaux de croisière.

Flèches

La publication de la lettre a été l'occasion pour le maire Tremblay de décocher des flèches à l'endroit de l'Équipe du renouveau démocratique (ERD) et de la conseillère présente, Christine Boivin. Le maire a accusé l'ERD de mettre un frein au développement de Saguenay en tentant de détruire les projets en gestation et en déposant des plaintes au MAMOT.

Mme Boivin a répliqué en affirmant qu'il était faux de prétendre qu'une plainte a été déposée, mais que l'ERD avait posé des questions au ministère.

« Arrêtez de dire qu'on veut toujours bloquer le développement. On veut comprendre les décisions qui sont prises. »

Mme Boivin ajoute qu'il n'est pas dans la mission de Promotion Saguenay de s'immiscer dans une négociation privée entre AML et Croisières du Fjord pour l'acquisition des actifs de cette dernière. En point de presse, le maire Tremblay a mentionné que Saguenay aurait droit à des annonces de subventions des deux paliers de gouvernement pour l'acquisition de l'entreprise.

Emplois d'été

La séance du conseil a été l'occasion pour la conseillère Christine Boivin de proposer au conseil d'inscrire la ville au programme « Un pont vers demain » de la Fondation Simple Plan et de l'UMQ visant à intégrer en emploi d'été ou à des stages des jeunes des centres jeunesse. Elle a dit souhaiter que Saguenay investisse auprès des jeunes afin qu'ils acquièrent leur autonomie. Une soixantaine de municipalités sont inscrites.

Rapport de l'ombudsman

Le conseil a reçu le rapport annuel de l'ombudsman, Rodrigue Lessard, pour l'année 2016.

Parmi les faits saillants, on y apprend que malgré la signature d'une pétition, en 2011, de citoyens du secteur du Cégep de Jonquière réclamant la mise en place d'un système de vignettes de stationnement, le comité de circulation créé en 2014 sur le sujet n'a toujours pas rendu ses conclusions.

Lors de son point de presse, le maire Tremblay a indiqué qu'il n'y aurait pas de système de vignettes dans les endroits les plus achalandés des centres-villes. Il a ajouté que ce n'est pas le rôle de l'ombudsman de prendre une telle décision.

Au cours de la dernière année, un total de 70 dossiers ont été traités par l'ombudsman comparativement à 86 en 2015. Un total de 47 % des recours à l'ombudsman proviennent de l'arrondissement de Chicoutimi.

Le service des travaux publics est le plus largement visé avec 43 % des demandes.

Rio Tinto «habile pour passer ses messages»

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, estime que la population et les intervenants socioéconomiques régionaux doivent « se réveiller » afin d'analyser ce qui reste des avantages liés à la présence de Rio Tinto sur le territoire.

Interrogé en point de presse afin de déterminer si Saguenay répondrait présente à l'appel des chambres de commerce, qui souhaitent devenir un interlocuteur auprès de l'aluminerie, M. Tremblay a répondu par l'affirmative. « On ne peut dire non. C'est une bonne initiative. Il faut rétablir les ponts même s'ils ne sont pas cassés. »

Invité à commenter les propos du premier ministre Philippe Couillard tenus il y a quelques jours voulant que Rio Tinto ait un mauvais bulletin au chapitre de la communication avec la communauté régionale, M. Tremblay croit au contraire que la compagnie fait preuve d'une grande habileté à faire passer ses messages en fonction de ses intérêts auprès des syndicats et autres intervenants.

« Il faut se réveiller et se demander ce qu'il nous reste. Ils font une bonne job pour eux autres, mais pas pour les citoyens. Ils font plier tout le monde. »

M. Tremblay ajoute que Rio Tinto génère annuellement une valeur de 600 M $ en production hydroélectrique à même le bassin hydrographique.

Manque à gagner

Le maire Tremblay est revenu brièvement sur le dossier des pertes de revenus récurrentes de 13 M $ que subit Saguenay en affirmant qu'il avait désigné le conseiller Luc Boivin pour le représenter dans ce dossier auprès du gouvernement du Québec. Il a souligné que pour la première fois, le travail de compilation des conséquences des coupes a été cerné.

Philippe Couillard... (Archives Le Quotidien, Gimmy Desbiens) - image 3.0

Agrandir

Philippe Couillard

Archives Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Des critiques prématurées, dit Philippe Couillard

Philippe Couillard ne comprend pas la réaction de Saguenay de rejeter le Fonds d'appui au rayonnement des régions.

« Je suis surpris, c'est très prématuré. C'est un ajout financier sans précédent au Québec. Il y avait déjà le Fonds d'initiative locale, le Fonds de développement de territoires et là on ajoute le Fonds d'appui au rayonnement des régions ; juste ça, c'est 800 M $ au cours des prochaines années. C'est une très bonne nouvelle. Il ne faut pas commencer à transformer une bonne nouvelle en mauvaise nouvelle », a-t-il déclaré, lundi, lors d'une mêlée de presse.

Le conseil municipal de Saguenay rejette la proposition d'aide provenant de ce fonds, car elle juge insuffisants les montants proposés. Selon les calculs de Saguenay, le nouveau pacte fiscal entraînerait des manques de revenus de 13 M $ par année.

Philippe Couillard promet qu'il pourrait y avoir des ajustements et que des discussions auront lieu bientôt pour parler de la répartition des sommes d'argent. Cette rencontre devait avoir lieu la semaine dernière, mais a été annulée en raison de la tuerie survenue à Québec. Le député de Roberval n'a pas voulu dévoiler la somme que se partagerait la région et combien reviendrait à Saguenay. Ce Fonds d'appui au rayonnement des régions est doté d'une enveloppe de 30 M $ que se partageront 87 MRC.

« Ce n'est pas comme un fonds qui s'annonce une fois et qui disparaît une fois qu'il est éteint. C'est de l'argent qui va être renouvelé année après année. Il va atteindre 100 M $, au cours des prochaines années. Et puis ça va être 100 M $, puis 100 M $, puis 100 M $, c'est sans précédent. Mais attendons d'avoir les discussions avec la région avant de critiquer. Je pense que tous les intervenants devraient se réjouir de cette très bonne nouvelle. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer