Un brunch pour Leucan

Comme Marie-Ève Blackburn et Simon Côté ont eu... (Photo Le Quotidien, Louis Potvin)

Agrandir

Comme Marie-Ève Blackburn et Simon Côté ont eu des proches touchés par le cancer, ils préparent un brunch au profit de Leucan.

Photo Le Quotidien, Louis Potvin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Le Draveur cookerie-bar de Roberval veut amasser le plus d'argent possible pour soutenir Leucan en organisant un brunch spécial.

Le restaurant qui participe au Défi des chefs Leucan en collaboration avec Le Quotidien et Le Progrès-Dimanche souhaite en faire davantage pour soutenir les jeunes atteints du cancer. «Je suis revenu en région parce que mon père a eu le cancer et en est mort. Mon frère aussi en a eu un. On ne peut pas être insensible à cette cause surtout quand ça touche les enfants. Je veux donc faire ma part», lance Simon Côté le chef exécutif de ce restaurant robervalois.

Touchée aussi par le cancer, la propriétaire Marie-Ève Blackburn tenait à ce que son restaurant établi depuis quelques mois puisse amasser quelques milliers de dollars supplémentaires pour soutenir la cause. «On aimerait remettre 5000$. On pense qu'une formule brunch va séduire les gens, car on se fait demander si on va servir des déjeuners dans le futur», exprime-t-elle.

Le chef Côté a donc décidé de concocter une assiette-brunch très copieuse à la manière du Draveur. Il s'est inspiré des déjeuners de chantier et ceux américains en y mettant sa touche singulière et inspirée. Il proposera un «grilled cheese» aux pains dorés, des «hash brown potatoes», une gaufre agrémentée de poulet à la lime, des oeufs brouillés jazzy et bien d'autres surprises.

Le brunch aura lieu le 12 février à compter de 10h. Le prix est de 40$ pour y participer. En prime, il y aura un duo de musiciens jazz pour mettre de l'ambiance et une famille Leucan et un porte-parole pour expliquer à quoi sert l'argent recueilli lors de ce genre d'activité.

Depuis quelque temps, pour chaque entrée signature vendue, le Draveur verse 1$ à Leucan et l'équipe vend également des CocciDons.

Défi des chefs

Par ailleurs, Simon Côté réfléchit au menu qu'il servira lors du souper gastronomique du Défi des chefs qui se teindra le 23 février Centre de congrès de l'hôtel le Montagnais.

À cette occasion, le directeur de l'information du Quotidien Marc Saint-Hilaire épaulera l'équipe du Draveur dans la confection des plats qui seront jugés par les personnes participantes. «Parce que personne n'a le droit d'être insensible à cette cause, celle des enfants malades et de leur famille. En côtoyant les gens de Leucan, tu te rends compte que ça peut arriver à n'importe qui, n'importe quand. Le cancer frappe n'importe qui, sans distinction. C'est là qu'une équipe comme celle de Leucan prend tout son sens et c'est pourquoi j'essaie de leur donner un coup de main dans leurs activités, dont celle-ci. En plus, j'adore cuisiner, même si je suis loin d'être un chef professionnel. Je sais qu'on va avoir du fun», a-t-il témoigné.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer